RMC Sport

Charles Barkley allume Trump, les losers et CNN

Charles Barkley

Charles Barkley - AFP

L’ancien basketteur Charles Barkley, commentateur télé de la NBA, a un avis plutôt tranché sur la course à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle américaine.

Charles Barkley n’a pas sa langue dans sa poche. Qu’il s’agisse de commenter la NBA, ce qui est devenu sa spécialité après sa riche carrière, ou l’élection présidentielle américaine. Avant le prochain débat entre les candidats à l’investiture républicaine, "Sir Charles" a été interrogé à la mi-temps du match Kings-Knicks jeudi soir sur TNT. Donald Trump, les losers qui le soutiennent et CNN, qui appartient au même groupe (TBS) que la chaîne sur laquelle il commente la NBA… Le MVP 1993 a donné son avis en toute franchise.

Les propos "insultants" de Trump

"Cette chose Donald Trump a été fascinante, triste, drôle. Il y en a partout. En habitant dans l’Arizona, je pense que les Hispaniques sont des gens incroyables. Regrouper tous les Hispaniques, c’était insultant. Regrouper tous les musulmans maintenant, c’est encore plus insultant. C’est les Etats-Unis, c’est le meilleur endroit du monde. Est-ce que nous avons des problèmes ? Oui, on a des problèmes. Mais essayer de diviser pour régner, ce que les Républicains font toujours, c’est juste triste."

Les "losers" qui soutiennent Trump

"Il y a ces losers qui adorent ça parce qu’ils ont peur de se regarder dans le miroir et se demander pourquoi leurs vies craignent. Donc ils accusent les autres. Votre vie craint pour une raison, à cause de vous et pas à cause des Hispaniques. C’est triste de voir qu’à chaque fois qu’il (Trump) insulte les gens, il monte dans les sondages."

Le travail "horrible" de CNN

"CNN a fait un travail horrible sur cette élection, un travail horrible. Ils sont suivi les audiences et les petites phrases. J’adore CNN parce qu’ils font partie de notre groupe, mais ils ont "léché les fesses", chassé les audiences. Ils sont devenus comme Fox News… ça a été triste et frustrant que notre groupe vende son âme pour l’audimat."