RMC Sport

Monclar : "A Chicago, les joueurs ne sont pas bons en même temps"

Jacques Monclar

Jacques Monclar - -

Durant tous les playoffs NBA, Jacques Monclar fait le débrief sur RMC Sport. Ce mercredi, le membre de la Dream Team RMC Sport revient sur la victoire de Cleveland, emmené par un très grand LeBron James, face à Chicago (106-101) d’un Derrick Rose décevant.

L’équipe qui l’a impressionné

« Cleveland. Houston s’est imposé dans un match comme on l’attendait mais je privilégie Cleveland, emmené par LeBron James, qui s’est imposé en mode « handicap ». L’absence de Kevin Love est un handicap. Hier Mozgov est passé en travers au niveau des shoots (0/7 aux tirs, ndlr). Ils gagnent ce match et poussent Derrick Rose à l’excès en maladresse. Ils ont deux coups devant eux pour en gagner un. C’est une bonne situation. Je ne crois pas que ce soit le match qui fait basculer la série, c’est celui qui enchaine. La bascule a eu lieu sur le "buzzer beater" de James dimanche. »

L’équipe qui l’a inquiété

« Ce qui est inquiétant pour Chicago, c’est la blessure de Pau Gasol. Sur ce que j’ai cru lire, ça se présente moyennement pour le match 6. C’est compliqué, c’est musculaire. C’est un vraiment un handicap. Sans lui, ils ont perdu deux matches. On pouvait s’en douter, il est essentiel. Hier, il y a eu du mieux sur plein de postes. Derrick Rose portait l’équipe mais hier, c’est l’inverse qui s’est passé. Ce sont les autres qui ont fait des pourcentages. C’est une équipe où les joueurs n’arrivent pas à être bons en même temps. Est-ce que Houston peut croire à une qualification ? Si on regarde le niveau de jeu, non. Lors des deux matches au Staples Center, Houston n’a pas existé. Mais malgré leur comportement médiocre, Houston est à 3-2. L’avantage c’est de gagner chez soi. Si les Clippers font le métier, c’est plié. Sur un dernier match à Houston, tout peut arriver. »

Le joueur qui l’a impressionné

« LeBron comme d’hab ! Il a déjà retourné les séries. Tout le monde est plein phare sur lui. Il tient son équipe à bout de bras. La réaction de Houston et de Dwight Howard ont aussi été correctes. Ce sont les play-offs, ça change vite. »

La tactique qui a payé

« Un traitement de faveur pour Derrick Rose ? C’est le principe des playoffs. Vous jouez contre les mêmes gars mais d’un match à l’autre, ils font des trucs différents, ça varie. Là, c’est juste le pourcentage qui est abominable (7/24 aux tirs) et qui fausse un peu la donne. Sa blessure ? Je ne connais pas beaucoup de joueurs qui sont tout neufs à cette période de l’année. Il y a des taquets partout. Kyrie Irving n’est pas au mieux. On sait que Chris Paul a une cuisse douloureuse. C’est le lot de tout le monde. La meilleure chose à faire pour Derrick Rose, c’est d’arrêter de parler de blessure ou de soins. »

NC