RMC Sport

NBA: Caris LeVert a été opéré d'un cancer du rein, après le transfert qui lui a sauvé la vie

C’est lors d’une visite médicale qu’une tumeur au rein gauche de l’arrière américain Caris LeVert a été diagnostiquée. L’opération du nouveau joueur des Indiana Pacers a été un succès, assure ce mardi sa franchise. Aucune date de retour sur les parquets n’a été donnée.

Parfois, la vie se joue à très peu de choses. Récemment transféré des Brooklyn Nets aux Indiana Pacers, l’arrière Caris LeVert s’est vu diagnostiquer lors de sa visite médicale une tumeur au rein gauche. Pourtant, rien ne laissait présager cette urgence médicale pour le basketteur américain de 26 ans, inclus dans le cadre du super-trade de James Harden vers la franchise new-yorkaise. Et sans cet échange, celle-ci n'aurait peut-être jamais été décelée.

"Je n’avais aucun symptôme, j'enchaînais les matches, sans en manquer un cette saison d’ailleurs, confiait LeVert lors de sa conférence de presse d’introduction. Je me sentais à 100%, en pleine santé. Dans un sens, ce transfert m’a révélé ce qu’il y avait dans mon corps. Je prends ça positivement, avec humilité: ce transfert m’a peut-être sauvé sur le long terme."

"Le plus important pour moi, c’est ma santé, c'est de vivre longtemps"

Sa grosseur a été perçue lors d’une IRM passée dans le cadre de sa visite médicale obligatoire. Le joueur a donc dû être opéré en urgence, et son intervention chirurgicale réalisée lundi pour traiter un carcinome à cellules rénales – le cancer rénal le plus fréquent – a été un succès, a annoncé sa franchise mardi.

Si LeVert, qui a été drafté par Brooklyn en 2016, devra se tenir à l’écart des parquets pour une période indéterminée, celui-ci se montrait déjà philosophe avant même son opération. "Le plus important pour moi, c’est ma santé, c'est de vivre longtemps, poursuit-il. Ça passe avant le basket. Bien sûr, j’aimerais rejouer le plus vite possible, je suis un compétiteur, j’adore ce sport. Mais avant cela je veux être sûr que je me porte bien. C’est mon calendrier, on verra pour la suite. Pour l’instant, on n’a pas les réponses."

La franchise croise désormais les doigts pour que Caris LeVert soit débarrassé de ses cellules tumorales, et qu’il retrouve rapidement le groupe des Pacers, déjà privé de son ailier TJ Warren pour une grande partie de la saison régulière.

Romain DAVEAU