RMC Sport

NBA: Nike lâche à son tour Irving, après sa promotion d'un film antisémite

Déjà suspendu par les Nets, pour au moins cinq rencontres de NBA pour avoir fait la promotion d'un film antisémite, Kyrie Irving voit son partenariat avec Nike être suspendu. Pour une durée encore indéterminée.

L'équipementier Nike a annoncé vendredi soir avoir suspendu son partenariat avec le basketteur Kyrie Irving, au coeur d'une tempête médiatique depuis sa promotion d'un film antisémite, qui a également conduit les Brooklyn Nets à le mettre à l'écart.

"Chez Nike, nous pensons qu'il n'y a pas de place pour les discours de haine et nous condamnons toute forme d'antisémitisme", a expliqué l'entreprise dans un communiqué. "A cette fin, nous avons pris la décision de suspendre notre collaboration avec Kyrie Irving, avec effet immédiat", a poursuivi Nike sans préciser jusqu'à quand, ni si cela augure d'une rupture.

En attendant, "le lancement dans le commerce de la chaussure Kyrie 8", élaborée avec le joueur, "n'aura pas lieu", comme cela était prévu ce mois-ci, a ajouté la marque à la virgule, se disant "profondément attristée et déçue par cette situation et son impact sur tout le monde".

Suspendu par les Nets

Cette décision fait écho à celle plus forte et définitive encore d'Adidas, qui avait rompu il y a dix jours le contrat liant la marque aux trois bandes avec le rappeur Kanye West, suspendu de Twitter et Instagram après avoir écrit qu'il allait s'attaquer aux juifs. Irving, qui a fini par présenter ses excuses "à toutes les familles et communautés juives qui ont été blessées et affectées" par son message, n'est lui pas encore totalement lâché, ni par sa franchise des Nets, ni la NBA qui ne l'a pas encore sanctionné, ni par Nike donc.

Les Nets l'ont néanmoins suspendu pour au moins cinq matchs de championnat jeudi, se disant "consternés par son incapacité à désavouer l'antisémitisme" et par son refus trop longtemps persistant de s'excuser pour avoir fait la promotion sur ses réseaux sociaux d'un film à caractère antisémite, "Hebrews to Negroes: Wake Up Black America" en mettant des liens vers le site d'Amazon pour le louer ou l'acheter.

Cette mise à l'écart pourrait néanmoins durer plus longtemps, les Nets expliquant qu'au-delà des excuses formulées, il restait du chemin à faire. "Les actions sont plus éloquentes que les mots. Et donc il aura du temps pour réfléchir à tout ça", a réagi le manager général des Nets, souhaitant notamment qu'Irving "rencontre des leaders de la communauté juive de Brooklyn afin de s'éduquer sur les questions liées à l'antisémitisme".

RR avec AFP