RMC Sport

NBA: Tony Parker explique les raisons de sa retraite

Tony Parker a annoncé ce lundi qu'il mettait fin à sa carrière sur les parquets, après 20 saisons dont 18 en NBA. L'ancien meneur des Spurs, qui évoluait cette saison à Charlotte, est déjà tourné vers ses prochains projets.

C'est sans regrets ni la moindre amertume que Tony Parker a annoncé ce lundi qu'il mettait fin à sa carrière de joueur. A 37 ans, après 20 saisons professionnelles, dont 18 en NBA, l'homme aux quatre bagues de champion NBA raccroche, ne souhaitant plus jouer au basket sans l'objectif d'un titre.

"J'ai bien réfléchi avec ma famille, mes amis, ma femme et je me suis dit que c'était le bon moment, résume l'ancien joueur des Spurs au micro de RMC Sport. Je l'ai su pendant la saison. Je savais que c'était la dernière, par rapport à tout ce que j'ai vécu et la façon dont je vois le basket. Si je ne peux pas être Tony Parker, si je ne joue pas pour un titre, le basket ne m'intéresse pas."

"J'aurais pu largement faire une dernière saison"

Ce n'est pas le corps qui dit stop, mais bien la tête. "Cela fait bizarre, ce n'était pas une décision facile. J'aurais pu largement faire une dernière saison. Je me sens bien physiquement, j'avais fait une bonne saison avec Charlotte, insiste TP. En plus, il y avait le match en France (à Paris, en janvier prochain, ndlr). Tout ça est entré dans la balance mais j'ai décidé de ne pas continuer. Cela ne m'intéresse pas de jouer si je ne suis pas moi-même."

Tony Parker a déjà pu échanger avec son mythique ancien coach et gratter des conseils de la part de ses ex-coéquipiers désormais retraités. "J'ai discuté avec Pop (Gregg Popovich), avec Tim (Duncan), avec Manu (Ginobili), raconte le Français. Ils étaient juste contents pour moi, parce que j'étais en paix avec ma décision."

"Une saison avec l'ASVEL? Cela ne m'a jamais traversé la tête"

Place aux projets et ils sont nombreux. Notamment ses fonctions de président de l'ASVEL, qui dispute la finale de Jeep Elite contre Monaco (à suivre sur RMC Sport) avant l'Euroleague la saison prochaine. Mais aussi ses activités annexes, avec l'ouverture d'une académie ou la gestion de la station de ski Villard-de-Lans.

"Le premier truc, c'est la finale avec l'ASVEL, résume Parker. Il y a pas mal de trucs en ce moment avec mon académie qui va ouvrir, la station de ski vient de reprendre, le club féminin vient de gagner... Il y a beaucoup de choses à faire. De toute façon, je me suis préparé à la retraite. Je suis vraiment excité par tous mes futurs projets. Faire une saison avec l'ASVEL? Les médias en ont parlé mais cela ne m'a jamais traversé la tête. Une fois que j'ai terminé avec la NBA, je passe à autre chose."

A.Bo