RMC Sport

NBA: Une ligne téléphonique pour dénoncer des violations au protocole sanitaire

Alors que la saison de NBA reprendra dans les semaines à venir dans la bulle d’Orlando, une ligne téléphonique a été ouverte pour dénoncer les comportements de ceux qui ne respectent pas les mesures sanitaires.

La NBA ne veut prendre aucun risque pour la fin de son championnat. Au contraire, tout est mis en place pour limiter au maximum les risques de contamination au Covid-19. Les joueurs et encadrants sont soumis à des règles strictes au sein de la bulle d'Orlando, qu'ils vont avoir de plus en plus de mal à les contourner. Une ligne téléphonique a été expressément ouverte pour dénoncer les violations de ce protocole.

Dinwiddie: "N'appelez pas la hotline des balances"

L’information provient du journaliste américain spécialisé NBA Shams Charania, qui précise que plusieurs joueurs auraient déjà reçu des avertissements pour des comportements inadéquats à la situation sanitaire actuelle. Le non-respect des distanciations sociales ou du port du masque ont été dénoncé par le biais cette ligne téléphonique. 

Le meneur des Nets Spencer Dinwiddie, qui ne prendra pas part à la fin de la NBA après avoir été testé positif au coronavirus, a dénoncé cette pratique dans le Bleacher Report: "N’appelez pas la hotline des balances. Et ne franchissez pas la ligne pour vous faire livrer à manger."

Reprise de la compétition le 31 juillet

Depuis l’arrivée des équipes dans la bulle d'Orlando, plusieurs joueurs ont été contraints de se placer en quarantaine. C'est le cas de Bruno Caboclo (Houston Rockets) qui a quitté la bulle sans savoir qu'il n'en n'avait pas le droit, de Russell Westbrook qui fait partie des joueurs testés positifs au Covid-19 ou bien de Richaun Holmes (Phoenix Suns), qui s'était donc fait livrer de la nourriture. 

Sans ce règlement très strict, il est hors de question pour les organisateurs de terminer la NBA, dont la reprise est prévue à Orlando pour le 31 juillet et qui devrait s'étendre jusqu'à mi-octobre. À condition que le protocole sanitaire soit suffisamment respecté. 

JAu