RMC Sport

Mondiaux de cyclisme: Van Vleuten championne du monde malgré une fracture du coude

Diminuée par une fracture du coude droit sans déplacement survenue mercredi lors du relais mixte, la machine néerlandaise Annemiek van Vleuten est devenue malgré tout championne du monde ce samedi en Australie, piégeant ses adversaires à l'expérience dans le dernier kilomètre.

Sur le toit du monde, avant de tirer le rideau. Malgré une fracture du coude droit, Annemiek van Vleuten a été sacrée championne du monde ce samedi, à Wollongong, en Australie. La Néerlandaise, qui a remporté le Tour de France fin juillet, a surpris son monde en attaquant dans le dernier kilomètre. Diminuée et distancée dans le dernier tour, elle s'est offerte un deuxième titre mondial, à 39 ans et avant de prendre sa retraite en 2023.

L'incertitude régnait quant à sa présence. Mercredi, lors du relais mixte, la Néerlandaise était tombée dès les premières secondes. Après un exploit de plus de 100 kilomètres dans le Yorkshire en 2019, c'est au métier qu'elle a décroché son deuxième maillot arc-en-ciel.

A deux tours de l'arrivée, alors que le déluge s'était installé, Katarzyna Niewiadoma a provoqué la sélection en attaquant dans les forts pourcentages du Mount Pleasant. Mais la Polonaise a été dépassée au sommet par l'Allemande Liane Lippert et l'Italienne Elisa Longo-Borghini, mettant plusieurs kilomètres pour revenir sur ce duo en compagnie de Cécilie Ludwig-Uttrup et Ashleigh Moolman-Pasio.

Labous septième

Piégées, les Néerlandaises ont ramené un peloton amaigri à moins de 15 kilomètres de l'arrivée, dans le dernier tour, grâce à un énorme relais d'Ellen van Dijk, double championne du monde en titre du contre-la-montre. Du côté des Françaises, seule Juliette Labous surnageait encore.

Le moment de flottement, suivant la jonction, a permis à plusieurs concurrentes de tenter leur chance, dont la Suissesse Marlen Reusser. Spécialiste du contre la montre, Reusser a abordé seule en tête le dernier passage dans le Mount Pleasant. Les cinq qui s'étaient isolées au tour précédent sont reparties à l'assaut, se retrouvant à nouveau en tête, avalant Reusser.

Mais les cinq femmes ne se sont pas entendues, laissant revenir un groupe de contre à la flamme rouge. A près de 800 mètres de la ligne d'arrivée, Annemiek van Vleuten a placé une attaque de derrière, laissant d'énormes regrets à la Belge Lotte Kopecky, deuxième. L'Italienne Silvia Persico a complété le podium, là où Juliette Labous a pris la septième place.

GL