RMC Sport

Cyclisme: le sulfureux Bjarne Riis de retour comme directeur sportif

Retiré du cyclisme professionnel depuis 2015 et son départ de la Tinkoff-Saxo, Bjarne Riis devient co-propriétaire et responsable sportif de l'équipe de World Tour, NTT Pro Cycling (ex-Dimension Data). Le Danois avait reconnu s’être dopé à l’EPO durant sa carrière pour notamment gagner le Tour de France 1996.

Bjarn Riis fait son retour dans le cyclisme professionnel comme l'annonce un communiqué. C'est officiel, il est devenu propriétaire de "Virtu Cycling" en compagnie du président de ce groupe Lars Seier Christensen et du président du club de football Brondby IF, Jan Bech Andersen. Avec ces deux hommes d’affaires, Bjarne Riis a racheté une partie de NTT Pro Cycling, équipe World Tour (1re division) qui est le nouveau nom de l’équipe Dimension Data depuis le rachat de cette dernière par un opérateur télécom leader du marché japonais. Une conférence de presse s'est tenue ce mercredi à Copenhague, en sa présence.

"C'est un moment de fierté pour notre organisation, Virtu Cycling, et je suis vraiment excité par ce partenariat et son potentiel, a expliqué Bjarne Riis. Ensemble, je crois que nous pouvons développer l'une des meilleures équipes cyclistes au monde, basée sur la performance et la technologie, combinées à nos nombreuses années d'expérience du World Tour."

Riis dopé pour sa victoire sur le Tour 1996

Dans le peloton et pour les observateurs, ce retour ne fait pas l’unanimité. En 2007, Bjarne Riis avait avoué s’être dopé durant sa carrière de coureur, reconnaissant notamment l’avoir été lors de sa victoire sur le Tour de France 1996 devant Jan Ullrich et Richard Virenque. La direction du Tour avait alors retiré son nom du palmarès mais l’UCI l’avait forcé à l’y replacer car, juridiquement, la prescription est de huit ans d’après le code international de l’anti-dopage.

Il avait aussi gagné l’Amstel Gold Race 1997. Reconverti directeur sportif, Bjarne Riis avait dirigé de 2011 à 2015 la CSC, devenue ensuite la Saxo Bank puis la Tinkoff-Saxo.

Il sera directeur sportif de la NTT

Le Danois sera le responsable sportif de NTT en plus d’en être co-propriétaire. Cette information tombe alors que le retour de Bjarne Riis tendait à se faire, d’après les dernières rumeurs, vers une autre équipe. Des négociations auraient en effet été menées pour qu’il fasse ressusciter l’équipe Katusha-Alpecin qui a cédé toutes ses activités en octobre après son rachat par l’équipe Israel Start-Up Nation. D’autres rumeurs assuraient qu’il était en contacts avec Patrick Lefevere pour qu’il rachète la formation Deceuninck-Quick Step. Ces deux possibilités, si elles ont vraiment existé, ne vont donc pas se conclure, mais Bjarne Riis en a trouvé une troisième.

Joseph Ruiz