RMC Sport

Cyclisme: Pinot pense très souvent à arrêter le vélo

Thibaut Pinot, qui ne participera pas au Tour de France 2021, confie penser "très souvent" arrêter le vélo depuis ses 18 ans. Mais le coureur français rassure et estime que l'heure de la retraite n'a pas encore sonné.

Sa chute dès la première étape du Tour de France 2020 n'est pas encore un lointain souvenir. Cinq mois après, Thibaut Pinot souffre toujours du dos au point d'avoir eu recours à ce qu'il a toujours repoussé: une infiltration. Dans une longue interview accordée à L'Equipe, le leader de la formation Groupama-FDJ est revenu sur son choix de ne pas prendre le départ du Tour 2021 pour se concentrer sur le Giro.

Une forme de spleen traverse toujours le coureur qui confie avoir mal vécu le passage de la trentaine. Il admet aussi supporter de moins en moins le poids d'être leader. Un état d'âme né de sa défaillance à Loudenvielle lors de la dernière Grande Boucle qu'il avait qualifié de "tournant dans sa carrière".

"Je ne veux plus qu'il y ait un groupe dédié à 100 % pour moi"

"Je ne voulais plus vivre ça, confie-t-il. Cette pression d'être leader à 100 %. Maintenant, quand je serai leader sur une course, les mecs devront faire leur course aussi, je ne veux plus qu'il y ait un groupe dédié à 100 % pour moi. De toute façon, la pression la plus dure à gérer pour moi, c'est celle que je me mets, pas celle des journalistes, du public, des gens... Je n'ai plus envie de décevoir mon équipe."

A-t-il pensé à arrêter le vélo sur le coup? "Ah mais, arrêter le vélo, j'y pense très souvent ça, rigole-t-il. Depuis toujours, depuis que j'ai 18 ans..." Ces pensées l'escortent plus fréquemment depuis le dernier Criétrium du Dauphiné qu'il était en position de gagner avant une chute à l'avant-dernière étape.

"Quand je verrais que je ne suis plus capable de gagner des courses, j'arrêterais"

"J'ai toujours dit que quand je verrais que je ne suis plus capable de gagner des courses, j'arrêterais, poursuit-il. Mais là ce n'est pas encore le cas, sinon je ne serais pas là."

Il admet du bout des lèvres avoir pensé mettre un terme à sa carrière ces dernières semaines. "Oui, mais après, je dis toujours à chaud que je vais arrêter, conclut-il. Quand je rentre de l'entraînement, que je suis trempé, que j'ai crevé deux fois, que j'ai chopé la neige... et puis le lendemain je repars et je fais la même chose, je reprends la neige... Mais je ne sais pas, il y a peut-être quelque chose que je n'ai pas... Je n'ai pas encore bouclé la boucle en tout cas. C'est beau ça, non?"

NC