RMC Sport

Cyclisme: un manager d'une équipe féminine suspendu trois ans pour harcèlement sexuel

Marion Sicot en 2018

Marion Sicot en 2018 - Icon Sport

Accusé de harcèlement sexuel par la Française Marion Sicot, le manager de l’équipe féminine Doltcini-Van Eyck, Marc Bracke, a été suspendu pour trois ans par l’Union cycliste internationale (UCI).

La sanction est tombée. Accusé de harcèlement sexuel par la Française Marion Sicot, le manager de l’équipe cycliste féminine Doltcini-Van Eyck, Marc Bracke, a été suspendu par l’Union cycliste internationale (UCI) pour trois ans.

"La commission disciplinaire a ordonné la suspension de M.Bracke de tout rôle dans le cyclisme avec effet immédiat pour une période de trois ans, explique l’UCI ce mercredi dans un communiqué. Comme mesure supplémentaire et condition d'obtention d'une nouvelle licence après la période de suspension, M.Bracke doit participer à un programme de sensibilisation au harcèlement dispensé par un établissement professionnel reconnu."

"Cela avance et ça fait du bien"

Suspendue pour dopage, Marion Sicot avait pris la parole et porté plainte au printemps 2020 contre Bracke, en expliquant notamment que ce dernier exigeait d’elle des photos en sous-vêtements.

"La commission disciplinaire a enfin donné son verdict après presque deux ans et reconnu Marc Bracke coupable d'harcèlement sexuel à mon encontre, a-t-elle réagi ce mercredi sur les réseaux sociaux. Il a été suspendu trois ans par l'UCI. Reste la plainte pénale toujours en cours, mais cela avance et ça fait du bien."

Dans un communiqué, l’équipe Doltcini-Van Eyck parle elle d’un "procès injuste". "Marc Bracke n'a jamais été entendu dans cette affaire et ses droits n'ont pas été respectés", assure-t-elle. Selon l’agence Belga, Bracke a décidé de faire appel auprès du Tribunal international du sport (TAS).

C.C.