RMC Sport

Giro (15e étape) : Nibali galère, Kruisjwijk se détache

Vincenzo Nibali (Astana) a vécu une étape galère sur la 15e étape du Giro.

Vincenzo Nibali (Astana) a vécu une étape galère sur la 15e étape du Giro. - AFP

Le Russe Alexander Foliforov (Gazprom) s’est imposé sur le contre-la-montre en côte entre Castelrotto et Alpe di Siusi (10,8 km). Steven Kruisjwijk (LottoNL-Jumbo), deuxième, conforte son maillot rose et prend une option sur la victoire finale. Vincenzo Nibali s’est écroulé.

Steven Kruisjwijk (LottoNL-Jumbo) a peut-être réalisé le plus beau coup de sa carrière ce dimanche. Deuxième du chrono en côte de la 15e étape entre Castelrotto et l’Alpe di Siusi (10,8 km) , à quelques millièmes du vainqueur Alexander Foliforov (Gazprom), le Néerlandais a conforté son avance au classement général. Le coureur de 28 ans a encore repris du temps aux principaux favoris et devient plus que jamais le principal candidat à la victoire finale. Kruisjwijk possède maintenant plus de 2 minutes d’avance sur Esteban Chaves (Orica-GreenEdge), son nouveau dauphin.

Car le Colombien a bien été le seul à tenir la dragée haute au maillot rose sur cette étape. Déjà vainqueur samedi dans les Dolomites, le grimpeur de poche termine ce contre-la-montre à la sixième place à 39 secondes du vainqueur. Belle performance aussi pour Alejandro Valverde (Movistar), troisième à 23 secondes, qui reprend espoir au général (4e à 3’29’’). Tout le contraire de Vincenzo Nibali, loin des meilleurs ce dimanche.

Les malheurs de Nibali

L’Italien a vécu un véritable cauchemar sur les pentes de l’Alpe di Siusi. En difficulté tout au long de l’épreuve, il a même dû s’arrêter pour changer de vélo suite à un saut de chaîne. Un incident qui n’occulte pas sa contre-performance ce dimanche. 25e de l’étape à plus de 2 minutes de Steven Kruisjwijk, il se retrouve troisième du général à 2’52’’. Le maillot rose s’éloigne pour le Requin de Messine. Il lui reste une semaine de Giro pour se reprendre.

Yohann Tritz