RMC Sport

Giro (17e étape) : Robert Kluge s’impose, Kruijswijk toujours en rose

-

- - AFP

Les jours passent et Steven Kruijswijk (Lotto NL-Jumbo) s’accroche à son maillot rose de leader surprise du Giro. La 17e étape, transitoire, du Tour d’Italie, ralliant Cassano D’Adda, a été réglée au sprint par l’Allemand Robert Kluge (IAM) devant le transalpin Nizzolo (Trek-Segafredo) et son compatriote Modolo (Lampre).

Plus que quatre étapes et Steven Kruijswijk (Lotto NL-Jumbo) pourrait devenir le premier coureur néerlandais à remporter le Tour d’Italie en 99 éditions. Le leader du Giro depuis la 14e étape et une arrivée au sommet à Corvara, a en effet connu une étape de transition mercredi, qui s’est conclu au sprint avec la victoire de l’Allemand Robert Kluge (IAM) devant le transalpin Nizzolo (Trek-Segafredo) et son compatriote Modolo (Lampre). Le maillot rose reste donc sur les épaules de Steven Kruijswijk, qui garde trois minutes d’avance sur le second du général, le Colombien Esteban Chaves (Orica Greenedge).

>> A lire aussi : Valverde s'impose, Kruijswijk conforte son maillot rose

Terminé pour Valverde et Nibali ?

Très solide mardi, dans l’étape de montagne menant à Andalo, qui a vu son adversaire le plus dangereux, Alejandro Valverde, passer la ligne d’arrivée en vainqueur, Kruijswijk conserve toujours 3’23 minutes d’avance sur ce dernier, et même 4’43 sur Vincenzo Nibali, le grand battu de ce Giro pour le moment. Rien n’est terminé pour autant, puisque la 18e étape réserve quelques côtes intéressantes au peloton. Mais c’est surtout la 19e étape, celle dont l’arrivée se fera en France, à Risoul, qui est attendu, avec notamment le col Dell’Agnello à franchir côté italien, avant l’ascension finale vers Risoul donc. Valverde et Nibali auront même une dernière chance de grappiller des minutes à Steven Kruijswijk, samedi, dans une journée qui verra la montée du col de Vars, et du col de la Bonette, avant une arrivée au sommet en Italie.