RMC Sport

Giro : Nibali veut revoir la vie en rose

Vincenzo Nibali

Vincenzo Nibali - AFP

Vincenzo Nibali a les crocs. Après une année 2015 compliquée, l’Italien a fait du Giro, qui démarre ce vendredi, son principal objectif cette saison. A 31 ans, le coureur d’Astana fait son retour sur l’épreuve après trois années d’absence et compte faire taire les critiques.

« Pour moi, revenir sur le Giro après trois ans est sans aucun doute une grande émotion parce que je pense que le public aura hâte de me voir. » Vincenzo Nibali commençait à trouver le temps long. Trois ans après sa victoire sur le Giro, le coureur de 31 ans revient sur sa course de cœur. Avec trois podiums en cinq participations, le « Requin de Messine » a toujours su briller sur les routes transalpines. Entre l’Italien et le Giro, c’est même devenu une véritable histoire d’amour. Dans une interview réalisée par les organisateurs de l’épreuve, Nibali n’a pas caché son excitation avant de prendre le départ de la course : « J'espère beaucoup vous divertir pendant ce Giro parce que c'est la course la plus belle et la plus aimée du monde. »

Loin de son meilleur niveau

Mais si Vincenzo Nibali enchaîne son troisième grand tour d’affilée, c’est surtout pour se relancer après une année 2015 en demi-teinte. Entre sa déception sur le Tour de France (4e à 8’ de Chris Froome) et sa disqualification sur le Tour d’Espagne (il s’était accroché à une voiture), le coureur d’Astana n’a que très peu goûté au succès depuis un an.

Cette année encore, il est loin d’avoir retrouvé le niveau qui faisait de lui le plus grand coureur à étapes après son sacre sur le Tour de France en 2014. Son seul fait d’armes cette saison reste une victoire sur le Tour d’Oman en février dernier. Depuis, plus rien ou presque. Le Sicilien n’a plus jamais réussi à peser sur une course. Pire, il a même été largement distancé sur le Tour du Trentin, l’habituelle course de préparation pour les coureurs du Giro. Une épreuve terminée à une anonyme 21e place. Loin, très loin du vainqueur Mikel Landa, l’un des favoris du 99e Tour d’Italie.

« Au jour le jour »

Vincenzo Nibali part donc sans certitudes sur ce Giro, mais il n’a pas l’intention de décevoir ses nombreux supporters de l’autre côté des Alpes : « Ce sera évidemment un Giro très difficile donc nous verrons. Je l'aborderai au jour le jour, c'est un peu comme ça que l'on vit un grand tour. Je pense que mon avantage par rapport aux autres pourrait être mon expérience et ma capacité à pouvoir m'en sortir à chaque épreuve. » Un échec sur le Giro lui est de toute façon interdit. Ses baisses de résultat lui ont déjà coûté la place de leader au sein de son équipe. Son cadet, Fabio Aru, vainqueur de la dernière Vuelta, a pris son costume de numéro un du côté d’Astana. Le Giro 2016 doit donc permettre à Nibali de reprendre sa place… et de revoir la vie en rose.

Yohann Tritz