RMC Sport

Pinot : « Oublier le Tour »

Thibaut Pinot

Thibaut Pinot - -

Après un Tour complètement manqué et marqué par un abandon, Thibaut Pinot (Fdj.fr) souhaite se relancer sur la Vuelta qui débute ce samedi. Invité de l’Intégrale Sport, il confie son souhait d’exorciser sa peur en descente.

Thibaut, qu'attendez-vous de votre première participation à la Vuelta ?

Après mon Tour, j’ai une grande envie de courir et d’oublier tout ça. Mon objectif sera surtout de me relancer avec, pourquoi pas, une victoire d’étape et une belle place au général.

Lors du dernier Tour de France, votre peur en descente a été flagrante. Comment est-ce possible de prendre le départ d'un grand Tour quand on a cette phobie ?

Ce n’est pas quelque chose de facile mais c’est un blocage que j’ai en ce moment à force de me répéter ça tous les jours. J’attends la fin de saison pour régler ce petit problème.

Sur le Tour de France, vous avez lâché lors de l'étape qui menait à Ax-3 Domaines. Vos difficultés en descente ont-elles joué sur votre mental ?

Une fois que le physique ne suit plus, dans la tête, c’est dur. La descente, c’est une question de confiance et je l’ai perdue au Tour de Suisse, une période juste avant le Tour. Je suis arrivé sur le Tour un peu fatigué par cette histoire et ça a empiré dans ma tête.

Comment faites-vous pour dépasser cette crainte ?

Travailler les descentes, ce n’est pas quelque chose de facile. Je monte beaucoup de cols et il faut les descendre. Et pour cela, il faut prendre des risques. A l’entraînement, la circulation n’est jamais fermée. Il faut tout le temps faire attention qu’il n’y ait pas une voiture qui coupe un virage. Ce n’est pas facile.

« Un parcours fait pour moi »

Sur la Vuelta, il y aura neuf arrivées au sommet sur dix étapes de montagne. Cela est-il une bonne nouvelle pour vous ?

C’est un parcours qui est fait pour moi. Il est un peu taillé sur mesure par rapport à mes qualités. Le fait qu’il n’y ait pas d’arrivée en descente, ça va m’avantager.

Avez-vous déjà coché une étape sur ce Tour d'Espagne ?

Je n’ai jamais participé à la Vuelta mais j’ai déjà fait des Tours du Pays basque et de la Catalogne. Je n’ai pas repéré d’étapes sur le Tour d’Espagne mais je connais l’arrivée qu’on avait déjà franchie l’année dernière sur le Tour de France avec l’arrivée à Peyragudes et le passage au port de Balès.

Jouez-vous aussi une sélection en équipe de France pour les Mondiaux avec cette Vuelta ?

La Vuelta est très importante pour moi pour la fin de saison pour prouver au sélectionneur (Bernard Bourreau, ndlr) que j’ai ma place. C’est pour ça que je vais essayer de faire une belle Vuelta pour être retenu pour les Championnats du monde (à Florence, le 29 septembre).

A lire aussi :

>> Aucun contrôle positif sur le Tour 2013

>> Tour de France : une seule touche de Bleus…

>> Tour de France : Pinot, de galère en galère

Intégrale Sport