RMC Sport

Tour de France : la première de Matthews, le festival Sagan et un Pinot toujours à pois… ce qu’il faut retenir de la 10e étape

Michael Matthews a remporté son premier succès sur le Tour de France lors de la 10e étape entre Escaldes-Engordany et Revel. Le coureur de 25 ans a passé la journée avec les échappées, en compagnie d’un Peter Sagan étincelant. Quelques Français ont montré leur visage et Thibaut Pinot conserve son maillot distinctif.

La première de Matthews

Le coureur australien d’Orica GreenEdge a parfaitement joué sa chance ce mardi entre Escaldes-Engordany et Revel. Dans la bonne échappée, le champion du monde sur route espoirs 2010 s’est économisé sur les derniers kilomètres, profitant du travail de ses deux coéquipiers (Daryl Impey et Luke Durbridge). "Je savais que j’avais des bonnes jambes donc j’ai demandé aux gars de travailler pour moi dans l’échappée", a expliqué à l’arrivée le coureur tout sourire. Et, lors du sprint, le jeune de 25 ans a bien remercié ses coéquipiers. Il a surgi pour gagner le sprint devant – excusez du peu – Peter Sagan.

>> A lire aussi : Nacer Bouhanni : Son adversaire dans la bagarre dément sa version

Sagan récupère son bien

Toute la journée devant, Peter Sagan a encore animé la course. D’abord, il s’est assuré d’emporter les points au sprint intermédiaire. A 25 kilomètres de l’arrivée, le Slovaque a ensuite dynamité le groupe de 15 coureurs devant pour s’extraire juste avant la côte de Saint-Ferréol. Dans la descente, il a mené les cinq autres coureurs constituant la bonne échappée. A l’arrivée, le champion du monde échoue dans la roue de Matthews mais récupère son maillot vert de meilleur sprinteur des épaules de Mark Cavendish. Et, au passage, il est également honoré du prix de la combativité.

>> A lire aussi : Cyclisme : Joaquim "Purito" Rodriguez prend sa retraite

Les Français se sont montrés

Ils étaient trois. Samuel Dumoulin, Tony Gallopin et Sylvain Chavanel se sont invités parmi les quinze coureurs à l’avant de la course ce mardi. Seul le premier a résisté au coup d’accélérateur de Peter Sagan, pour terminer l’étape en cinquième position. A 50 kilomètres de l’arrivée, un autre Français, dans le peloton cette fois, a produit un bel effort. Thomas Voeckler a sonné la charge pour tenter de réduire l’écart et amener son coéquipier Bryan Coquard au sprint. L’effort ne fut pas récompensé mais, au moins, remarqué sur les réseaux sociaux. Enfin, chez les FDJ, Thibaut Pinot portera une journée de plus son maillot à pois de meilleur grimpeur.

>> A lire aussi : l'actu vélo

F.P.