RMC Sport

Le Tour de France "machiste et polluant"? Madiot pas du tout d'accord

Marc Madiot, manager de la formation Groupama-FDJ, ne comprend pas les critiques du maire de Lyon Grégory Doucet, qui a jugé le Tour de France "machiste et polluant". Il lui a répondu ce jeudi avant la 12e étape.

C’est la polémique du moment sur la Grande Boucle. Convaincu que le Tour de France est à la fois "machiste" et "polluant", le nouveau maire de Lyon, l’écologiste Grégory Doucet, s’est montré très critique envers l’épreuve ce jeudi matin sur l’antenne de RMC. "C’est la seule grande compétition sportive internationale qui n’a pas son pendant féminin. Pourtant c’est une grande tradition populaire qu’on est très nombreux à apprécier. Mais malgré de nombreuses demandes, on n’a toujours pas de Tour de France féminin. A Lyon, on a déjà gagné sept Coupes d’Europe féminine. On va attendre encore deux ans pour avoir un événement féminin ? Il faut que ça bouge. On est en 2020. On ne peut plus entendre que c’est acceptable qu’il n’y ait pas de Tour de France féminin", a déclaré l’élu au micro d’Apolline de Malherbe.

Des critiques que ne comprend pas Marc Madiot. "Le Tour de France n’est ni plus machiste, ni plus polluant qu’un autre événement", a réagi le manager de l'équipe Groupama-FDJ avant le départ de la 12e étape menant le peloton de Chauvigny à Sarran. "J’ai une proposition à faire au maire de Lyon. Quand on sera de retour à la vie normale, je l’invite à venir suivre une course avec moi. Pas seulement dans la voiture pendant la course, mais à suivre la vie d’une équipe du matin au soir. Il pourra rencontrer toutes les personnes qui travaillent et qui apportent leur contribution à l’équipe. On discutera après. Il y a beaucoup de femmes dans les équipes cyclistes qui n’ont pas forcément des rôles ingrats, comme les attachées de presse. Il y a des équipes et des courses féminines", a appuyé Madiot.

Guillaume Martin: "Les organisateurs du Tour font des efforts"

Après avoir existé entre 1984 et 2009, l’édition féminine du Tour pourrait faire son retour en 2022. Pour la première fois de l'histoire, Paris-Roubaix aura par ailleurs droit cette année à une version féminine. "Je ne comprends pas que le maire de Lyon soit allé sur ce terrain-là. Ce n’est pas une parole en l’air, je l’invite à passer une journée ou un stage avec nous pour voir comment on procède, également sur le côté pollution. Peut-être qu’il changera d’avis. Je suis même sûr que je le ferai changer d’avis", a souligné Madiot.

Même incompréhension du côté du grimpeur français Guillaume Martin, actuel troisième du classement général: "Je pense que les organisateurs du Tour font des efforts pour l’égalité des sexes. Il n’y a plus de miss sur les podiums. Il y a également des mesures mises en place pour l’écologie. Notre sport a une réflexion à faire par rapport à tout cela, elle est en cours. Jeter l’opprobre sur une discipline ou une épreuve, c’est peut-être un peu facile. C’est mieux de travailler avec les organisateurs pour continuer à améliorer les choses. La dynamique est bonne, à l’image de la société." Ce Tour 2020 a effectivement mis fin aux podiums "100% miss". Les porteurs des maillots distinctifs sont désormais accompagnés par un homme et une femme.

RR avec SG et YT