RMC Sport

Les témoignages contre Armstrong s’accumulent

-

- - -

L'Agence américaine antidopage (Usada) a publié un dossier accablant contre l’US Postal et Lance Armstrong.

L'Usada a transmis mercredi plus de 1.000 pages de documents à l'Union cycliste internationale (UCI) contenant, selon elle, des "preuves accablantes" de "l'utilisation, la possession et la distribution par Lance Armstrong de produits améliorant la performance". Un rapport qui explique aussi comment l’américain mettait la pression sur ses coéquipiers et ses adversaires.

Pendant 12 ans, Lance Armstrong, aurait ainsi régné "par la terreur" sur ses différentes équipes.

L'Usada met aussi à jour le système qui existait entre lui et ses coéquipiers : "Ce n’était pas suffisant qu’ils donnent le maximum sur leur vélo, Armstrong exigeait également qu’ils adhèrent au programme de dopage, ou qu’ils soient remplacés".

"Je suis tombé dans le piège"

Une façon de procéder confirmée par les témoignages d’anciens coéquipiers de l’US Postal. David Zabriskie, équipier de l’US Postale de 2001 à 2004 raconte : "Le staff m’a donné des produits dopants et m’a montré comment procéder. Je me suis interrogé, j’ai résisté, mais finalement, je suis tombé dans le piège et j’ai cédé à la pression". La pression du patron, du boss dont l’influence s’étendait aussi au peloton", explique-t-il.

Crainte de la plupart des coureurs

Pourtant Christophe Bassons a refusé, lui, de se taire lors du Tour de France 99 en dénonçant les pratiques dopantes du peloton.

"J’ai eu pas mal d’accroches avec Lance Armstrong dans le sens où je disais ce que je voyais. Ça le dérangeait." Au point que l’américain lui avait demandé de quitter le Tour. Le Français, avait fini par le faire quelques jours plus tard, une nouvelle fois, sous la pression du maillot jaune et d’un peloton résigné.