RMC Sport

Tour de France (15e étape) : l'escorte policière qui agace Pierre Rolland

Pierre Rolland

Pierre Rolland - AFP

A l’issue de la 15e étape du Tour de France ce dimanche, le coureur français Pierre Rolland (Cannondale) a regretté sur les réseaux sociaux que seul le bus de la Sky bénéficiait d’une escorte policière pour éviter les embouteillages vers Moirans-en-Montagne, ville départ de la 16e étape ce lundi.

La vie du peloton sur le Tour de France ne se limite pas à disputer l’étape du jour. Après être descendus du vélo, les coureurs, et leurs bus, doivent rallier leurs hôtels, et la prochaine ville de départ si celle-ci est différente de celle où vient de se juger l’arrivée.

A lire aussi >> Ce qu'il faut retenir de la 15e étape

C’est le cas ce dimanche puisqu’après la victoire de Pantano à Culoz, le peloton s’élancera lundi depuis Moirans-en-Montagne, à plus de cent kilomètres de là. Problème : les équipes se retrouvent coincées dans le trafic routier, comme n’importe quel conducteur lambda.

A lire aussi >> Pourquoi Chris Froome n'est pas populaire

Rolland : "Logés à la même enseigne ?"

De quoi déjà agacer Pierre Rolland. Mais ce qui énerve encore plus le Français de la Cannondale, c’est que le bus de la Sky (l’équipe de Chris Froome) bénéficie selon lui de privilèges pour sortir plus facilement des embouteillages. Une escorte policière pour les accompagner, de quoi gagner quelques minutes de récupération supplémentaire. Et si c’était cela finalement, le secret de la réussite du Britannique ?

Rédaction