RMC Sport

Tour de France : Hinault persiste et signe pour Barguil

Bernard Hinault

Bernard Hinault - AFP

Dernier Français vainqueur du Tour de France en 1985, Bernard Hinault ne cache pas les espérances qu’il place en Warren Barguil (Giant-Alpecin). Mais selon le quintuple vainqueur de la Grande Boucle, le jeune Breton ne doit pas penser dès cette année au classement général, dont il occupe la 10e place.

Quand Bernard Hinault a quelque chose en tête, difficile de la lui enlever. Interrogé chaque année sur le nom du cycliste français qui lui succédera enfin au palmarès du Tour, trente ans après la dernière de ses cinq victoires (1978, 1979, 1981, 1982 et 1985), le « Blaireau » ne change pas de « chouchou » et maintient sa confiance en Warren Barguil, son compatriote breton.

Dixième du général, le coureur de l’équipe Giant-Alpecin réalise un excellent début de Tour, qu’il découvre pourtant cette année. De quoi viser une place dans le Top 5 dans un peu plus de deux semaines à Paris ? « Pourquoi faire un Top 5 ? C’est ridicule, il vaut mieux gagner une belle étape, deux étapes, plutôt que de faire un Top 5, lance Hinault. Parce que le Top 5, qui va s’en rappeler dans quatre ans ? Personne, même l’année prochaine ! Donc autant gagner une étape ! Le 14 juillet ce serait pas mal, ça marque encore plus. »

Hinault : « Attaquer de plus loin, ne pas avoir peur »

A l’aise sur les pavés comme en montagne, Barguil (23 ans) a de toute façon, selon Hinault, une faiblesse qui l’empêche pour le moment de lutter avec les « Quatre Fantastiques » (Froome, Nibali, Contador, Quintana). « Malheureusement je crois qu’il n’a pas assez de puissance pour faire les contre-la-montre. Quand on sait le niveau d’un Froome, d’un Contador ou d’un Nibali… Ça sera son petit point faible mais quand on est en montagne on peut aussi compenser, donc il faut attaquer de plus loin, ne pas avoir peur, quitte à tout perdre. »

Une parole d’expert à nuancer toutefois puisqu’il n’y aura aucun contre-la-montre individuel au programme d’ici à Paris…

AA avec PYL