RMC Sport

Tour de France : la 13e étape elle est pour... Froome

-

- - -

Après le Ventoux, la cavalcade pédestre de Froome, la sortie de l’ombre des fameux commissaires, place au premier contre-la-montre individuel du Tour ce vendredi. Une 13e étape maintenue par l’organisation au lendemain de l’attentat de Nice, qui se disputera sur un tracé de 37,5km entre Bourg-Saint-Andéol et La Caverne du Pont-d'Arc (Ardèche).

Le petit cours d’histoire-géo du jour

Après l’incroyable scénario d’une 12e étape marquée par l’ascension du Ventoux, pas de repos sur le Tour ce vendredi. Le premier chrono individuel attend en effet les concurrents. Au lendemain de l’attentat de Nice qui a fait au moins 84 victimes, l’organisation a décidé de maintenir l’étape. Déjà maximum, le dispositif de sécurité n’a pas été renforcé. Une minute de silence est prévue au départ et à l’arrivée de l’étape. Le tracé 100% ardéchois reliera Bourg-Saint-Andéol à La Caverne du Pont-d'Arc deux sites « étape » pour la première fois. A lecture du nom « Caverne du Pont-d'Arc » on imagine un lieu millénaire abritant les trésors de la préhistoire. Il s’agit en réalité d’une réplique de la grotte Chauvet, construite en… 2012.

A lire ici >> Attentat à Nice : la 13e étape du Tour de France maintenue

A lire ici >> Thibaut Pinot abandonne

A lire ici >> Affaire Froome : l'organisation pointée du doigt

A lire ici >> Cyrille Guimard : "Il y a un règlement, il faut l’appliquer"

Le nombre de bornes que les courageux vont se fader

37,5km à haute intensité attendent donc les coureurs ce vendredi sous le soleil ardéchois. Il s’agit du premier des deux contre-la-montre du parcours, avant celui de la 18e étape entre Sallanches et Megève (17km). Le profil de ce chrono n’a rien d’un long fleuve tranquille. Pour se mettre en jambe, une première montée de sept kilomètres imposera ses pourcentages 100 mètres après le départ. On enchaine ensuite plat puis descente technique avant de réattaquer dans le final par trois kilomètres de montée. « C’est un chrono dur avec deux vraies ascensions, analyse Romain Bardet. Il va falloir de la puissance mais aussi de la technique dans certains secteurs. »

Le favori qu’on va surveiller aujourd’hui

Etait-ce vraiment un favori ? Toujours est-il que l’on n’aura plus à surveiller Thibaut Pinot. Malade, le leader de la FDJ a abandonné ce vendredi matin. Cinquième à 1’15’’ du maillot jaune Chris Froome, la prestation de Romain Bardet sera scrutée. Les difficultés du jour conviennent à son profil de grimpeur également bon descendeur. En cas de belle perf’, il appuierait un peu plus ses rêves de podium.

La grosse cote pour la victoire d’étape

Les Tony Martin et autres Tom Dumoulin ont l’habitude de truster les victoires sur les grands chronos. Mais le duo préfère le plat pour exprimer sa puissance. Pour la victoire d’étape, on pense donc immanquablement à Chris Froome. Après ses aventures épiques du Ventoux, le Britannique a bénéficié des décisions favorables des commissaires pour conserver son maillot jaune. Le tracé du jour, à sa mesure, lui offre la possibilité d’éloigner un peu plus la concurrence. On se souvient qu’en 2013, il avait remporté le chrono de Chorges (32 kilomètres), lui aussi sélectif. Le coureur de la Sky, qui s’élancera en dernier à 16h39, a un boulevard devant lui.