RMC Sport

Tour de France: le Galibier, puis l'Izoard, pour la grande bataille entre Froome, Bardet & co

Le Tour de France au col du Galibier ce mercredi

Le Tour de France au col du Galibier ce mercredi - AFP

Les 17e et 18e étapes du Tour 2017 mènent aux cols alpins. Et c’est sans doute là que la Grande Boucle va se jouer entre les favoris. Les grimpeurs Froome, Aru, Bardet et Uran devront être au top pour dompter ces étapes cruciales avec des sommets ardus à gravir.

La 16e étape du Tour de France 2017, ce mardi, a complètement relancé la course au maillot vert entre Marcel Kittel et Michael Matthews. Statut quo, en revanche, au top du classement général : Chris Froome, Fabio Aru, Romain Bardet et Rigoberto Uran se tiennent toujours en 29 secondes. Seuls Dan Martin et Alberto Contador ont lâché. Les quatre premiers ont désormais rendez-vous pour deux étapes très attendues dans les Alpes.

Des sommets terribles en troisième semaine

Mercredi, les 174 coureurs encore en course vont affronter un sacré morceau avec ces 183 kilomètres entre La Mure et Serre Chevalier. Le menu est très copieux avec quatre sommets : le Col d’Ornon (2e catégorie, 5,1 km à 6,7%), le Col de la Croix de Fer (hors catégorie, 24 km à 5,2%), le Col du Télégraphe (1ère catégorie, 11,9 km à 7,1%) et enfin le point culminant du Tour 2017 avec le Col du Galibier qui monte jusqu’à 2 642 mètres (hors catégorie, 17,7 km à 6,9%).

-
- © -

"L’oxygène se fait plus rare. Il y a des coureurs qui ne passent pas cette barre des 2 000 mètres. Les 2 000 font beaucoup de différence en troisième semaine", annonce Jérôme Pineau. La 18e étape (179,5 km) partira de Briançon et s’achèvera en beauté au sommet du Col d’Izoard (hors catégorie, 14,1 km à 7,3%, 2 360 mètres d’altitude).

-
- © -

Froome s’attend à ce que ce soit "très, très difficile"

Chris Froome (Sky), le leader du classement général, sait que ce Tour de France est proche de basculer. "Ce seront peut-être les deux jours les plus difficiles. On a le Galibier et le Télégraphe, puis une arrivée à Izoard jeudi. Ce seront des journées très, très difficiles", prévient le Britannique. Impeccable mardi, le triple vainqueur, qui "monte en puissance" d’après Pineau, est prêt à défendre son maillot jaune : "La journée de repos m’a fait du bien. Je me sens totalement reposé et j’ai hâte d’être sur ces deux étapes alpestres à venir."

L’heure de vérité pour Bardet

Lors de la dernière étape conclue dans un sommet, à Peyragudes le 13 juillet, Romain Bardet (AG2R) avait fait forte impression en s’imposant et en dominant un Froome à la peine. Depuis, le Britannique s’est ressaisi, mais le Français est toujours à l’affût. "On est à l’aube de deux étapes magnifiques, un terrain que Romain affectionne", note Jérôme Pineau. "Il n’a jamais été aussi prêt", renchérit Cyrille Guimard. C’est bien dans les Alpes que Romain Bardet doit prendre l’ascendant sur ses rivaux Fabio Aru (Astana), Rigoberto Uran (Cannondale) et surtout Chris Froome.

Le grimpeur d’AG2R doit surtout faire la différence face au Britannique car ce dernier sera plus rapide lors du contre-la-montre prévu samedi à Marseille. Bardet est à 23 secondes de son adversaire. S’il ne reprend pas au moins deux minutes d’ici l’arrivée à Izoard jeudi, le rêve d’une victoire finale sera très compromis, pour ne pas dire envolé.

Froome s’avance en favori, gare à Quintana 

Il sera l’homme à abattre lors de la 17e étape, mais ce costume ne lui a jamais fait peur. Christopher Froome est, selon les bookmakers, le favori à la victoire d’étape avec le Français Warren Barguil (Sunweb), solide Maillot à pois. Le champion de Sky n’a pas encore décroché de succès dans cette édition, et une victoire dans les Alpes mettrait un coup à la concurrence. Attention aussi à Nairo Quintana (Movistar). Le Colombien est 10e à 6’06, et faute de se mêler à la lutte, une victoire prestigieuse lui ferait du bien. Et il en a les capacités.

A lire aussi >> Tour de France: pour Bardet, tout se jouera à Izoard

A lire aussi >> Tour de France-Guimard: "L’affaire Kittel-Matthews peut se régler sur les Champs"

N.B