RMC Sport

Tour des Asturies: Navarro se fait tirer par la voiture de son équipe lors d'une montée sans être sanctionné

Daniel Navarro, coureur de la Burgos BH, a été filmé ce dimanche en train de s'accrocher à la voiture de son directeur sportif lors d'une montée dans le final de la troisième et dernière étape du Tour des Asturies. Son équipe indique qu'il était victime d'un problème de dérailleur. L'Espagnol n'a pas été sanctionné et a finalement terminé douzième du classement général.

Ancien lieutenant d'Alberto Contador, Daniel Navarro est un habitué des pelotons du haut de ses 38 ans. Le cycliste espagnol, membre de la Burgos BH, une équipe de deuxième division, participait ce week-end au Tour des Asturies où il a pris la douzième place du classement général.

A l'occasion de la troisième et dernière étape ce dimanche, Daniel Navarro a été filmé par plusieurs spectateurs, accroché de longues secondes à la voiture de son directeur sportif lors d'une montée. Le vétéran a pris ce dimanche la 21e place de l'étape, à une minute et 35 secondes du vainqueur Simon Yates.

Un problème de dérailleur selon son équipe

Sur la vidéo, le mécano de l'équipe Burgos-BH intervient sur le vélo de Daniel Navarro, qui n'a pas été sanctionné pour ce dépannage se déroulant dans les derniers kilomètres de cette troisième étape. La formation a indiqué à la presse espagnole que le mécano tentait de régler le dérailleur du coureur. Mais sans forcer sur ses pédales, Daniel Navarro a pu remonter plusieurs concurrents.

Les commissaires de course peuvent parfois louper des actions dans le peloton et au cas échéant revisionner des images, qu'elles soient fournies par des acteurs de la course ou des spectateurs. Le Tour des Asturies n'était diffusé que sur une chaîne locale et la production n'était pas au niveau des plus grandes courses mondiales.

En avril dernier, la championne du monde Elisa Balsamo avait été disqualifiée de Paris-Roubaix pour un "bidon collé" trop appuyé, aux yeux des caméras. Mais le cas le plus notable reste celui de Vincenzo Nibali, mis à la porte lors du Tour d'Espagne 2015 pour la même action que Navarro.

GL