RMC Sport

VIDEO: à 105 ans, Robert Marchand s’attaque à un nouveau record

Deux ans après son nouveau record du monde de vitesse à vélo chez les plus de 100 ans, Robert Marchand part à l'assaut de celui des plus de 105 ans ce mercredi à Saint-Quentin-en-Yvelines (16h).

La planète sport va de nouveau tourner à plein régime ce mercredi avec la reprise du PSG face au Club Africain (19h), le derby Tottenham-Chelsea (21h) ou encore le choc NBA entre Cleveland et les Bulls (02h). Mais avant ça, tous les projecteurs seront braqués sur le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines. Entre 16h et 17h, Robert Marchand tentera d’y signer un nouveau record du monde de vitesse à vélo.

L’homme, qui avait battu son propre record de l’heure catégorie des plus de 100 ans il y a deux ans (26,927 km) au même endroit, va tenter d’établir celui des plus de 105 ans.

A lire aussi >> Robert Marchand, 102 ans et encore un record du monde !

« Son corps est super irrigué »

Et Robert Marchand a tout le matériel requis. Un vélo sur mesure et un physique de rêve : « Sa surface corporelle est petite mais il a un cœur qui pulse autant de sang à la minute que celui de quelqu'un de plus grand. Son corps est super irrigué », confie la physiologiste et professeure d'université Véronique Billat, qui le suit depuis ses 100 ans.

« Je dois avoir 500 000 kilomètres dans les guiboles »

Ancien pompier de Paris, champion de France de gymnastique, planteur de canne à sucre au Venezuela, camionneur, éleveur de volailles, Robert Marchand a aussi un peu d’expérience sous la pédale : « J’ai fait huit Bordeaux-Paris. J’ai fait des Paris-Roubaix, toutes les grandes courses comme ça. Je dois avoir 500 000 kilomètres dans les guiboles. »

« Tout le monde peut le faire »

Pour autant, il veut surtout prouver que son exploit n’en est pas un : « Je ne veux pas qu’on me prenne pour un phénomène. Je ne suis pas un phénomène. Ce que je fais, tout le monde peut le faire. » Modeste et poli avec ça. 

A lire aussi >> PSG - Unai Emery: "Le rendement de Di Maria est bon"

la rédaction avec JFP