RMC Sport

Vuelta: Carthy dompte l'Angliru, Carapaz reprend le maillot rouge de leader

Le Britannique Hugh Carthy (EF Pro Cycling) s'est montré le plus fort dans la montée du mythique Angliru pour remporter ce dimanche la 12e étape de la Vuelta. Au classement général, Richard Carapaz (Ineos) a repris à Primoz Roglic (Jumbo-Visma) le maillot rouge de leader.

Cinq ascensions au programme, avec en conclusion l’un des cols les plus emblématiques : l'Alto de l'Angliru et sa montée longue de 12,4 kilomètres, une pente à 9,9% de moyenne et une inclinaison maximale avoisinant les 24%, tout simplement. Le tracé de la 12e étape de la Vuelta, constituant l'avant-dernière arrivée au sommet, était idéal pour évaluer les états de forme des cadors du peloton, à dix jours du final à Madrid. Sans surprise, les favoris ont attendu le dessert et l’enfer de l’Angliru, là où Alberto Contador était sorti par la grande porte il y a trois ans, pour s’expliquer. Ou plutôt se livrer à une course d’usure, une course par élimination. Avec comme vainqueur Hugh Carthy et Richard Carapaz en nouveau leader du général.

Marc Soler (Movistar), battu par David Gaudu (Groupama-FDJ) samedi et sixième du général ce matin, a été l’un des premiers à lâcher prise, avant même d’aborder les pourcentages les plus sévères. Felix Grosschartner (Bora-Hansgrohe) et Alejandro Valverde (Movistar) n’ont pas non plus résisté très longtemps, alors que le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), 23 ans, a réussi un numéro assez incroyable pour épauler le plus longtemps possible son leader Primoz Roglic au côté de Sepp Kuss.

Il a fallu attendre les quatre derniers kilomètres pour assister à une première attaque signée Enric Mas (Movistar). Cette accélération de l’Espagnol, deuxième du Tour d’Espagne en 2018, a montré que Roglic n’était pas dans la forme de sa vie, loin de là. Richard Carapaz (Ineos) l’a bien compris et s’est porté à l’avant à deux kilomètres du but.

Carapaz reprend le maillot rouge de leader

Accompagné par Mas et Hugh Carthy (EF Pro Cycling), l’Equatorien s’est employé pour tenter de faire craquer Roglic. Mais il n’est pas parvenu à suivre le rythme de Carthy. Mâchoire serrée, le Britannique de 26 ans a fait parler toutes ses qualités de grimpeur pour s’envoler dans les derniers mètres et décrocher sa première victoire d’étape sur un Grand Tour. Il a devancé le Russe Aleksandr Vlasov (Astana) et Mas. Quatrième, Carapaz a franchi la ligne avec 10" d'avance sur Roglic. Au général, il reprend le maillot rouge de leader, à la veille de la deuxième journée de repos et avant un contre-la-montre individuel très attendu mardi. Il compte 10" d'avance sur Roglic et 32 sur Carthy.

Côté français, Guillaume Martin (Cofidis) a réussi une excellente opération en confortant son maillot de meilleur grimpeur. Le 11e du dernier Tour de France, présent dans l’échappée du jour, est passé en tête de l'Alto de Padun (3e catégorie), de San Emiliano (3e), de la Mozqueta (1e) et du Cordal (1e). Une fois cette moisson accomplie, il a été repris à 10 kilomètres du but, bien conscient que le petit groupe de favoris était décidé à se disputer la victoire.

RR