RMC Sport

Les dix challenges que vous devez absolument relever dans Football Manager 2017

L'OM dans Football Manager

L'OM dans Football Manager - Capture écran/Football Manager

Ça y est ! Enfin ! Football Manager 2017 est entre vos mains, installé sur votre ordinateur, prêt à être lancé. Et vient la sempiternelle question : avec quel club allez-vous débuter ? Histoire de vous débroussailler un peu le terrain, RMC Sport a listé pour vous les dix équipes que vous devez absolument essayer. Question de défis et de challenges évidemment.

Faire aussi bien si ce n’est mieux que Lucien Favre avec Nice (donc finir champion)

Cocorico : notre premier challenge est français et il concerne l’actuel leader de notre Ligue 1, l’OGC Nice. Evidemment, on surfe sur la hype azuréenne en citant cette équipe. Mais l’effectif ne manque pas de joueurs de talents : Koziello, Seri, Cyprien, Baysse, Belhanda et bien évidemment SA recrue estivale, Mario Balotelli. Mais pour faire aussi bien que le Suisse, il faudra ruser avec un budget transferts rikiki (2,5 millions d’euros !)

Balotelli
Balotelli © Capture écran/Football Manager

Refaire de l’OM le grand rival du PSG (ou l’envoyer au moins en Ligue des champions)

L’effet McCourt est déjà présent dans Football Manager. L’Olympique de Marseille aura un budget de 35 millions d’euros pour animer le marché des transferts lors de votre première partie. Il vous faudra certainement aller taper du côté des joueurs libres voire pister ceux dans leur dernière année de contrat dans un premier temps. Le lourd attendra un peu, faute de rayonnement à l’international. Comme le titre, qui sera très dur à aller disputer au PSG la première année en tout cas.

OM
OM © Capture écran Football Manager

Conserver le titre de champion de Leicester

Le surprenant champion d’Angleterre voudrait bien remettre ça encore cette saison mais en est-il capable ? A vous de jouer, sachant que le budget mis à votre disposition (11 millions d’euros) ne vous permettra pas de renforcer votre effectif avec des noms ronflants. Il faudra faire des coups (un ou deux Wonderkids par exemple), supporter le poids de l’absence de N’Golo Kanté et prier pour que vos joueurs majeurs (et tout particulièrement « cheatés » dans cette version) à savoir Ryad Mahrez, Wes Morgan et évidemment Jamie Vardy supportent un calendrier très, très chargé.

Jamie Vardy
Jamie Vardy © Capture écran/Football Manager

Rechanter « c’étaient les Corons » en Ligue 1 avec Lens

Ah… Bollaert ! Sa ferveur, son ambiance endiablée et enjouée les soirs de grandes affiches. Ça manque un petit peu à la Ligue 1 non ? Vous avez le pouvoir de corriger ça. L’argent un peu moins. 700 000 euros pour faire votre petit marché et renforcer un effectif jeune, solide, à défaut d’être hyper talentueux dans toutes ses lignes.

Lens
Lens © Capture écran/Football Manager

Faire du RB Leipzig le nouveau Bayern Munich

Le club allemand, soutenu par la firme internationale Red Bull, a de grandes ambitions en Bundesliga, comme bousculer la hiérarchie établie et le monopole du Bayern Munich sur le championnat domestique. L’équipe ne manque pas de pépites (Pulsen, Werner) donc d’arguments. Mais il faudra se montrer patient, la marque aux deux taureaux ne vous ouvrira pas les cordons de la bourse tout de suite, avec 15 millions d’euros de budget transferts.

Leipzig
Leipzig © Capture écran/Football Manager

Ramener Parme sur le devant de la scène en Serie A

Un des défis les plus prestigieux de cette édition 2017. D’abord parce que Parme a été l’une des places fortes de la Serie A et quand on pense à ce club, on revoit passer avec un sourire juvénile des images de Crespo, Thuram, Veron, Buffon ou encore Adriano, sans oublier la Coupe de l’UEFA soulevée en 1999. Le défi, qui débute en D3 italienne, sera corsé. On démarre la mission avec 250 000 euros en poche. Pas plus.

Parme
Parme © Capture écran/Football Manager

Réinstaller Newcastle en Premier League (et si possible tout en haut)

Certainement l’un des challenges, sur le papier, les moins compliqués de cette liste. Car avec cinq millions d’euros à débourser, un effectif taillé plus pour jouer le maintien en PL moins le ventre mou de Championship et plusieurs joueurs à plus de 10 millions d’euros (dont l’ancien prodige toujours aussi surcoté Ayoze Perez), il n’y a pas de raison que les Magpies ne remontent pas parmi l’élite sous vos coups de souris. Y rester sera une toute autre affaire.

Ayoze Perez
Ayoze Perez © Capture écran/Football Manager

Briser l’hégémonie de la Juve avec l’Inter de Milan

Même avec le départ de Paul Pogba et le gouffre évident qu’il a laissé dans son milieu de terrain, la Juventus de Turin, club le plus riche de Serie A (24 millions de budget de transferts), semble le favori logique et implacable à sa propre succession. Mais les autres clubs du pays comptent bien avoir leur mot à dire. Et pourquoi pas l’Inter de Milan ? Le club ne manque pas de talents (Barbosa, Icardi, Murillo, Jovetic, Joao Mario) et a un budget raisonnable (20 millions). Seul hic : sanctionné par le fair-play financier, l’Inter n’a pas le droit de disputer la Ligue Europa avec ses recrues les plus coûteuses. De quoi faire une croix ou presque sur un succès continental.

Mauro Icardi
Mauro Icardi © Capture écran/Football Manager

Gagner enfin autre chose que la Ligue Europa avec Séville

Unai Emery est parti, Kevin Gameiro et Grzegorz Krychowiak aussi mais le FC Séville n’a pas changé de philosophie, avec un jeu toujours aussi porté vers l’attaque. La base de joueurs à votre portée (Ben Yedder, Nasri, Ganso, Trémoulinas, Pareja, Mariano, Vietto, Rami, N’Zonzi, Sirigu) est plus qu’intéressante. Mais il va falloir exporter tout ce talent et le faire grandir dans la plus grosse des compétitions européennes. Et si la Liga, a priori inaccessible, peut s’ajouter au menu, pourquoi la refuser ?

Seville
Seville © Capture écran/Football Manager

Remporter au moins un match avec la sélection de Gibraltar

Bon, pour le 10e et petit dernier, on avait des idées à foison. Des clubs avec zéro euro en poche (Leganès en Liga, Edinburgh City en deuxième Division écossaise), un club très riche (PSG, Everton, Liverpool) ou alors une équipe vraiment, vraiment faible. Notre choix s’était d’abord porté sur Hungerford Town (1 000 euros de budget), pensionnaire de sixième division anglaise. Mais non, on a décidé de corser le dernier challenge en vous suggérant de prendre la sélection de Gibraltar. On vous propose déjà de remporter un match, un, avant d’imaginer une improbable qualification pour la prochaine Coupe du monde. Et si vous la remportez… passez donc nous voir. On saura récompenser cet exploit hors-normes.

Gibraltar
Gibraltar © Capture écran/Gibraltar

>> A lire aussi: On a testé Football Manager 2017… et il va encore briser votre vie sociale

>> Oui, Football Manager peut prédire l’avenir et on vous dit comment

Alix Dulac