RMC Sport

Adam Johnson aussi puni par… PES, FIFA et Football Manager

Adam Johnson

Adam Johnson - AFP

Lâché par son club de Sunderland, qui a mis fin à son contrat le mois dernier, pointé du doigt et banni par le monde du football et l’Angleterre tout entière, Adam Johnson n’est plus en odeur de sainteté dans le monde du jeu vidéo. Les deux simulations de football, PES et FIFA, et le jeu de gestion Football Manager vont purement et simplement l’éradiquer de leurs jeux.

C’est même déjà fait en ce qui concerne Football Manager. L’international anglais, reconnu coupable d’abus sexuels sur une jeune femme de 15 ans et qui risque jusqu’à 5 ans de prison, n’existe déjà plus, au moment où vous lirez ces lignes, dans la base de données du jeu de gestion de football du studio anglais Sports Interactive. L’édition 2016 de Pro Evolution Soccer devrait suivre, puisqu’un porte-parole de Konami a affirmé que le joueur disparaitrait la semaine prochaine dans les modes de jeu en ligne – soit au moment de la mise à jour hebdomadaire – avant d’être définitivement bouté du jeu lors de la mise à jour du mois de mars.

Un peu plus compliqué pour FIFA 

Pour l’autre simulation de football, FIFA 16, la donne est un petit peu plus compliquée. Si Adam Johnson a bel et bien été retiré des effectifs de Sunderland et de l’équipe d’Angleterre, il ne l’est pas dans toutes les versions du jeu, en raison d’un bug au moment de la mise à jour effectuée par EA Sports et est même encore disponible dans certains modes, comme le FIFA Ultimate Team. Un porte-parole du développeur du jeu a déclaré à la BBC que les équipes d’EA Sports « travaillent pour l’enlever des autres modes du jeu aussi vite que possible. »

Une nouvelle qui devrait être bien accueillie par les fans, choqués et indignés de voir qu’Adam Johnson était encore sélectionnable dans leur jeu. Il ne faudrait pas trainer puisque la directrice générale du NAPAC (The National Association for People Abused in Childhood), Gabrielle Shaw, a mis la pression sur EA Sports : « Johnson devrait être retiré de FIFA 16. Ce jeu est joué par des millions d’enfants par jour alors les jeux d’EA Sports ont des responsabilités vis-à-vis d’eux. »

Alix Dulac