RMC Sport

Angleterre: Sterling raconte que Sancho lui a cassé les reins lors de leur premier duel à l'entraînement

Dans une interview accordée à Sport360, l'attaquant anglais Raheem Sterling confie son admiration pour son jeune compatriote Jadon Sancho, et explique que ce dernier l'avait déjà impressionné lors de leur toute première confrontation à l'entraînement.

Après avoir mangé son pain noir pendant quelques années, l'Angleterre du football se réjouit d'avoir une nouvelle génération de joueurs talentueux, à l'image de Callum Hudson-Odoi (18 ans, Chelsea), de Marcus Rashford (21 ans, Man United) ou de Jadon Sancho (18 ans, Dortmund). Raheem Sterling, lui, est particulièrement fan du dernier cité.

Comme il l'a expliqué dans une interview à Sport360, l'attaquant de Manchester City a immédiatement été impressionné par son jeune compatriote lorsque celui-ci a participé à son premier entrainement avec le groupe pro des Skyblues (Sancho est parti en 2017).

"J'ai failli me casser le dos"

"Le premier jour où je l'ai vu s'entraîner avec nous, j'étais vraiment heureux de découvrir un tel talent, se souvient Sterling. J’ai toujours su qu’il deviendrait le superbe joueur qu’il est. Dès la première minute. Je jouais contre lui en tant que latéral lors d'une séance de pré-saison, et il m’a fait tourner si rapidement sur moi-même que j'ai failli me casser le dos. C’est un grand talent."

En outre, Sterling souligne aussi le courage de Sancho, qui a choisi de s'exiler en Bundesliga pour débuter sa carrière professionnelle alors que City et d'autres clubs anglais lui avaient fait des propositions.

"Même si j'étais un joueur de City, j'étais heureux d'apprendre ça, poursuit Sterling. Il m'a rappelé moi quand je suis allé à Liverpool, alors que plusieurs équipes de Londres me voulaient. J'avais choisi les Reds pour m'éloigner un peu de mes amis et avoir plus de temps." Et de conclure: "Je suis vraiment heureux de le voir aller si bien. Il fait des choses énormes et j'espère qu'il gardera la tête froide, continuera de travailler et continuera d'apprendre."

CC