RMC Sport

Ballon d'Or: comment France Football a essayé de garder le secret

Le Ballon d'Or 2018 sera dévoilé ce lundi soir, entre 22h et 23h. Malgré les rumeurs, France Football a réussi à garder le secret sur l'identité du vainqueur. Voici comment.

C'est le grand soir. Ce lundi, entre 22h et 23h, le nom du Ballon d'Or 2018 sera dévoilé lors d'une cérémonie qui aura lieu au Grand Palais, à Paris. Depuis plusieurs semaines, de nombreux médias, notamment espagnols, multiplient les "infos" annonçant le nom du vainqueur. Si celui de Luka Modric est celui qui ressort le plus, tout cela ressemble plus à des rumeurs, puisque France Football a tout mis en œuvre pour tenir le secret jusqu'au dernier moment.

"Nous restons dans une confidentialité extrême, explique Thierry Marchand, qui a déjà réalisé l'interview du vainqueur 2018, au Figaro. Le photographe qui fera le cliché du vainqueur pour la Une de France Football, le ou les interviewers du vainqueur, le directeur de la rédaction, ses adjoints, le directeur du plateau technique sont dans le secret des dieux."

"C'est très difficile de passer inaperçu à l'heure des réseaux sociaux"

La nouvelle a été annoncée aux principaux prétendants il y a environ deux semaines, et les risques de fuite ne sont donc pas minimes. "On a prévenu le joueur, trois ou quatre personnes de son club et l'info est connue par l'entourage très proche", indique Thierry Marchand, qui détaille comment son magazine a essayé de ne pas se faire prendre.

"C'est très difficile de passer inaperçu à l'heure des réseaux sociaux, surtout lorsqu'on passe aux frontières avec le trophée,... On fait en sorte de ne pas nous déplacer tous ensemble, on prend des avions différents. Cette année, nous avons fait très récemment plusieurs grands entretiens avec Griezmann, Modric, Ronaldo et Varane pour brouiller un peu plus les pistes."

Le magazine est aussi imprimé à la dernière minute et les palettes sont stockées sous un emballage opaque pour que les fuites en provenance de l'imprimerie soient limitées au maximum.

A lire aussi >> Ballon d'Or: pour qui voterait la Ligue 1?

Alexandre Alain Rédacteur