RMC Sport

Benfica-Guimaraes (sur RMC Sport 2): les Aigles en mode reconquête

Privés du titre de champion par Porto la saison dernière, après avoir régné sur la Liga NOS entre 2014 et 2017, Benfica attaque l'exercice 2018-2019 ce vendredi sur RMC Sport 2 face au Vitoria Guimaraes.

La Ligue 1 (avec Marseille-Toulouse) et la Premier League (avec Manchester United-Leicester sur RMC Sport 1) ne sont pas les seuls championnats européens à reprendre ce vendredi soir. L'heure de la rentrée des classes a également sonné au Portugal. Pour l’ouverture de la saison 2018-2019 de la Liga NOS, le Benfica Lisbonne accueille à 21h30 le Vitoria Guimaraes sur RMC Sport 2. Pour les Aigles, l’objectif est assez clair cette année: reprendre leur place sur le trône après avoir vu le Porto de Sergio Conceiçao décrocher le titre de champion la saison dernière, égalant au passage le record de points sur un exercice établi par Benfica en 2016 avec 88 unités.

>> Découvrez l’offre RMC Sport

>> Télécharger l'appli RMC Sport

Jonas est toujours là

"Je souhaite que ce championnat soit un championnat de qualité, avec du respect et une concurrence saine. Notre objectif, c’est la reconquête", a affirmé jeudi en conférence de presse l’entraîneur lisboète Rui Vitoria. Pour lui donner les moyens de remplir cette mission, ses dirigeants ont recruté cet été l'Argentin Facundo Ferreyra, auteur de 21 buts en première division ukrainienne avec le Shakhtar Donetsk la saison dernière. Un joli coup pour Benfica, surtout que l’attaquant de 27 ans était libre de tout contrat. International chilien de 25 ans, Nicolas Castillo est lui aussi venu renforcer le secteur offensif en provenance du club mexicain des Pumas.

Et surtout, Benfica est jusqu’à présent parvenu à conserver son Brésilien Jonas, qui reste sur une saison à 34 buts et 5 passes décisives en championnat. D'après A Bola, ce dernier se serait décidé à rester, malgré une alléchante proposition venue de l'Arabie Saoudite. Dans le même temps, Porto a perdu Ricardo Pereira (parti à Leicester), Diogo Dalot (Manchester United) ou encore Ivan Marcano (AS Rome). Plongé dans une énorme crise il y a quelques semaines, le Sporting Portugal semble de son côté un cran en-dessous du Benfica et de Porto, ayant perdu de nombreux cadres (de Rui Patricio à William Carvalho en passant par Gelson Martins). Les Aigles, qui ont régné sur le championnat entre 2014 et 2017, ont donc l'occasion d'envoyer un premier signal fort ce vendredi.

RR