RMC Sport

Blatter jette l’éponge et démissionne de la Fifa !

-

- - -

La nouvelle affaire qui ébranle la Fifa depuis ce mardi après les révélations concernant cette fois-ci Jérôme Valcke, ont eu raison de Sepp Blatter. Quatre jours après sa réélection à la tête de la Fifa, le Suisse, acculé et cerné par les scandales, a décidé de ne pas honorer son 5e mandat. Selon le New York Times, il serait même sous le coup d’une enquête du FBI.

C'est un coup de tonnerre qui vient de retentir sur la planète foot. Sepp Blatter a annoncé ce mardi lors d’une conférence de presse improvisée qu’il démissionnait de son poste de président de la Fifa et qu’il convoquait un nouveau congrès, le plus tôt possible (probablement entre décembre 2015 et mars 2016), afin d'élire un nouveau président.

Le Suisse, âgé de 79 ans, avait pourtant été réélu pour la 5e fois à la tête de la Fédération internationale de football vendredi dernier.

« La Fifa a besoin d'une profonde restructuration. »

« Ce mandat n'a pas le soutien de l'intégralité du monde du football, a déclaré le Suisse. Je remettrai mon mandat à disposition lors d'un congrès électif extraordinaire de la Fifa. La Fifa a besoin d'une profonde restructuration. »

Cette démission arrive quelques jours après l’arrestation de sept membres de la Fifa soupçonnés de corruption par la justice américaine. Une vague d'interpellations en marge du Congrés de la Fifa qui avaient créé une immense polémique avant la réélection de Blatter. Les conditions d’attributions de plusieurs Coupes du monde, dont celles de 1998 et de 2010, avaient également suscité les interrogations de la justice. Mais malgré ces affaires et la virulente critique de Michel Platini, le président de l’UEFA, Blatter s'était bien présenté et avait été réélu à la tête de la Fifa, bien que poussé au second tour par le Prince Ali bin Hussein.

Blatter sous le coup d'une enquête ?

Ce mardi, c’est Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa et proche de Blatter, qui était dans la tourmente. Selon le New York Times, les autorités fédérales américaines pensent que c’est le Français qui a autorisé le versement de 10 millions de dollars à Jack Warner dans le cadre de l’attribution du Mondial 2010 à l’Afrique du Sud.

Peut-être l’affaire de trop pour Blatter qui, toujours selon le New York Times, serait sous le coup d'une enquête de la justice fédérale aux Etats-Unis. Plusieurs officiels américains ont, sous couvert d’anonymat, avoué qu’ils espéraient obtenir la coopération de plusieurs membres de la Fifa inculpés dans cette affaire de corruption pour constituer un dossier contre Blatter.