RMC Sport

Brésil-Nigeria: sans génie et avec Neymar blessé, la Seleçao ne gagne pas

Philippe Coutinho

Philippe Coutinho - @IconSport

Le Brésil a enchaîné un quatrième match sans victoire contre le Nigeria (1-1), dimanche à Singapour. La Seleçao n’a pas su convertir les nombreuses occasions de but qu’elle s’est procurées en seconde période.

Le Brésil traverse une mauvaise passe. A Singapour dimanche, le vainqueur de la dernière Copa America n’a pas pas su défaire du demi-finaliste de la CAN 2019, le Nigeria. Tenu en échec (1-1) par le Sénégal jeudi, le Brésil a encore partagé les points en Asie (1-1). La Seleçao n’a gagné aucun de ses quatre derniers matches internationaux (3 nuls, 1 défaite).

La sortie prématurée de Neymar sur blessure (11e) n’a pas entamé les bonnes intentions de la sélection brésilienne, qui avait adopté pour l’occasion un fort accent parisien - avec Marquinhos et Thiago Silva associés en charnière centrale -, mais ce sont bien les Super Eagles qui ont trouvé la faille les premiers. Idéalement servi par le Nantais Moses Simon, Joe Aribo (Glasgow Rangers) est arrivé lancé pour fusiller Ederson du pied droit (35e).

Le Brésil gâche beaucoup trop

Auteur de multiples prouesses avant le repos, le gardien nigérian Uzoho s’est incliné au retour des vestiaires devant Casemiro (48e), plus prompt pour convertir une puissante reprise de Marquinhos repoussée par la barre (60e). Le milieu de terrain a ensuite vu le ballon s’écraser sur la transversale après une tête rageuse de sa part. Richarlison a encore eu l’occasion d’offrir la victoire à son équipe et de mettre fin à cette série négative (72e). D’un bel enchaînement, prise de balle-accélération, pour déposer la défense nigériane, Gabriel Jesus a servi en retrait son coéquipier, dont la frappe de près a été contrée au dernier moment.

Et que dire encore de Philippe Coutinho, absolument seul aux six mètres, dont la frappe indigente a seulement été dangereuse parce que déviée par un défenseur sous le nez du gardien (86e). Vigilant, Uzoho ne s’est pas laissé surprendre. C’est, au contraire, le Nigeria, par l’intermédiaire de Chukwueze, qui a bien failli jouer un mauvais tour aux Brésiliens. L’ailier nigérian de Villarreal était sur son mauvais pied, le droit, et Ederson a pu s’emparer du ballon en deux temps. C’est le quatrième match sans victoire pour la Seleçao, qui a bien réagi malgré tout en seconde période. Cela n’aura pas été suffisant contre l'équipe de Gernot Rohr, appliquée et solidaire. 

QM