RMC Sport

Bundesliga: Leipzig vire son entraîneur Jesse Marsch

Seulement 11e de Bundesliga, et éliminé de la Ligue des champions, le RB Leipzig a décidé de se séparer de son entraîneur Jesse Marsch ce dimanche. L'Américain était arrivé cet été pour succéder à Julian Nagelsmann

"Nous avons livré une prestation catastrophique. Nous devons analyser la situation et réfléchir à ce que nous devons faire, y compris avec l'entraîneur. Toutes les options sont sur la table" Dans la foulée de la défaite contre l’Union Berlin (2-1) vendredi, le patron du RB Leipzig Oliver Mintzlaff s’était montré très clair. Et pas du tout rassurant envers Jesse Marsch. Deux jours plus tard, le 11e de Bundesliga a officialisé le départ de son entraîneur américain (48 ans).

"Le RB Leipzig et Jesse Marsch se sont mis d'accord pour mettre fin à leur collaboration avec effet immédiat", a annoncé le club saxon ce dimanche dans un communiqué. C’est l’Allemand Achim Beierlorzer, jusqu’alors adjoint de Marsch, qui sera sur le banc mardi pour la réception de Manchester City en Ligue des champions. Déjà éliminé de la course aux huitièmes de finale, Leipzig doit assurer la troisième place pour être reversé en Ligue Europa. Un nouvel entraîneur sera ensuite nommé.

>> Les infos mercato EN DIRECT

16 points de retard sur le Bayern

Arrivé cet été, Marsch avait la lourde tâche de succéder à Julian Nagelsmann, parti au Bayern Munich après avoir permis au club d’atteindre le dernier carré de la Ligue des champions. Il s’agissait pour lui d'un retour aux sources puisqu'il avait déjà travaillé à Leipzig lors de la saison 2018-2019 comme adjoint. Il avait auparavant dirigé l'Impact de Montréal (2011-2012) et les New York Red Bulls (2015-2018), étant élu au passage "entraîneur de l'année" en MLS en 2015.

C’est avec le Red Bull Salzbourg qu’il s’est ensuite fait un nom en Europe en étant sacré champion d’Autriche à deux reprises (2020, 2021), avant de revenir à Leipzig. Pur produit de la sphère Red Bull, il n’aura pas résisté à ce début de saison raté. Avec six défaites au compteur en championnat et 16 points de retard sur le Bayern Munich, et ce malgré les excellentes prestations d'un Christopher Nkunku auteur de six buts et quatre passes décisives en Bundesliga.

RR