RMC Sport

Comment Willy Sagnol est arrivé à la tête du Bayern Munich

Willy Sagnol

Willy Sagnol - AFP

Willy Sagnol a été nommé entraîneur intérimaire du Bayern Munich, ce jeudi, après l’éviction de Carlo Ancelotti. Une promotion XXL pour le coach de 40 ans, qui ne compte sur son CV qu’un passage mitigé à Bordeaux et une expérience d’un an à la tête de l’équipe de France Espoirs.

Willy Sagnol ne s’attendait sans doute pas à récupérer aussi vite les clés du camion lorsqu’il a été nommé adjoint de Carlo Ancelotti en juin dernier. Trois mois plus tard, le voilà pourtant seul à la tête du Bayern Munich. Suite à l’éviction de l’Italien, le technicien français a été intronisé ce jeudi entraîneur intérimaire du club bavarois. Une équipe dont il a défendu les couleurs en tant que joueur durant huit ans (2000-2008). De quoi lui assurer une certaine légitimité en interne, sachant qu’il avait également occupé un poste au sein de la cellule de recrutement il y a quelques années.

>> Bayern Munich: Ancelotti limogé, Sagnol en intérim

Sur son CV de coach, en revanche, Sagnol ne présente que peu de références. Il suffit de revenir quatre ans en arrière pour retrouver le premier chapitre de sa deuxième carrière. Après avoir été manager des équipes de France de jeunes, l’ancien latéral droit dirige les U20 lors du Tournoi de Toulon. Une compétition que les Bleuets, emmenés par Paul-George Ntep et Rachid Ghezzal, terminent à la troisième place, derrière le Brésil et la Colombie. Dans la foulée, Sagnol hérite des Espoirs avec l’objectif de les qualifier pour l’Euro 2015.

Licencié par Bordeaux en mars 2016

Après une année plutôt convaincante, il démissionne pour s’engager trois ans avec Bordeaux. Et là encore, ses débuts sont séduisants. Malgré une baisse de régime en fin de saison, ses Girondins arrachent la 6e place du championnat et se qualifie pour la Ligue Europa. Mais l’exercice suivant est beaucoup plus compliqué. Perturbé par les nombreuses blessures qui déciment son effectif, le finaliste de la Coupe du monde 2006 enchaîne les expérimentations et les choix étonnants. avec 86 compositions différentes en 88 matchs.

Résultat: Bordeaux joue mal, la défense prend l’eau et les mauvais résultats s’empilent. Un cercle vicieux qui se conclut par une claque dans le derby face à Toulouse en mars 2016 (4-0). La gifle de trop pour Sagnol, qui est démis de ses fonctions dans la foulée. Il reste ensuite un an sans activité, avant d’être rappelé par le Bayern au début de l’été…

>> OM: Bernard Tapie écrit une lettre poignante pour remercier les supporters

VIDEO: viré, Ancelotti a-t-il fait pire qu'au PSG, au Real, au Milan AC... ?

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport