RMC Sport

Coupe d'Allemagne: incroyable déroute du Bayern à Mönchengladbach

Malgré un onze de départ sans surprise, le Bayern Munich a été humilié mercredi soir en 16e de finale (2e tour) de la Coupe nationale, écrasé 5-0 sur le terrain du Borussia Mönchengladbach.

La journée avait pourtant bien démarré pour le Bayern Munich, la justice espagnole ayant accepté le recours déposé par les conseils de Lucas Hernandez, qui risquait une peine de six mois de prison pour ne pas avoir respecté une mesure d’éloignement vis-à-vis de sa compagne. Avec le champion du monde français titulaire, et un onze de départ sans surprise, l’ogre bavarois espérait conclure ce mercredi par une qualification pour le troisième tour de la Coupe d’Allemagne. Au lieu de ça, les joueurs de Julian Nagelsmann ont pris une énorme claque.

Un doublé pour l'ancien Rennais Bensebaini

Alors qu’ils restaient sur une série assez impressionnante de douze victoires en treize matchs toutes compétitions confondues, les leaders de la Bundesliga ont été humiliés sur le terrain du Borussia Mönchengladbach (5-0). Ils n'avaient jusqu’à présent perdu qu'une seule fois cette saison, en championnat, contre l'Eintracht Francfort (1-2) le 3 octobre. Détenteur du record de victoires dans la compétition (20), le Bayern avait déjà été éliminé en 16es de finale l'an dernier, mais aux tirs au but, face à une équipe de deuxième division (Holstein Kiel). Contre Mönchengladbach, il s’est retrouvé mené 3-0 après seulement 21 minutes de jeu.

L'ancien Toulousain Kouadio Koné, international français U19, a ouvert la marque dès la 2e. Les deux autres Français du Borussia, Alassane Pléa et Marcus Thuram, avaient été laissés sur le banc par Adi Hutter. L’international algérien Ramy Bensebaini a ensuite signé un doublé, d'une frappe du droit (15e) puis sur un penalty sifflé pour une faute de Hernandez sur Breel Embolo (21e). Ce dernier a marqué les deux buts suivants (51e, 57e), profitant de largesses aussi inexplicables qu'inhabituelles de la défense adverse. Une soirée cauchemardesque, donc, pour le "Rekordmeister". Le tenant de cette Coupe d'Allemagne, le Borussia Dortmund, s’est lui qualifié mardi face à Ingolstadt (D2).

RR avec AFP