RMC Sport

Bayern: la justice espagnole accepte le recours de Lucas Hernandez, qui n'ira pas en prison

Alors qu'il risquait six mois de prison en Espagne pour non respect d'une mesure d'éloignement, Lucas Hernandez n'ira pas en prison. La justice espagnole a accepté le recours du défenseur du Bayern Munich.

Lucas Hernandez ne passera pas par la case prison. Le défenseur du Bayern Munich a vu la justice espagnole accepter son recours. Le joueur de l'équipe de France s'était rendu devant le Tribunal supérieur de justice de Madrid une semaine plus tôt, convoqué et prié d'entrer "volontairement en prison dans un délai de dix jours". Cela n'arrivera donc pas.

Sa peine de six mois est donc suspendue. Elle résultait d'un non respect d'une mesure d'éloignement vis à vis de sa compagne Amelia Lorente, qui avaient tous les deux été condamnés pour violences conjugales en février 2017, après une rixe. Ils avaient écopé de 31 jours de travaux d'intérêt général assorti d'une interdiction pendant six mois de s'approcher à moins de 500 mètres l'un de l'autre et de communiquer. Mais le couple s'était réconcilié et même marié quelques mois plus tard.

Une période de quatre ans

"Nous considérons que le recours doit être accepté et que l'exécution de la peine de privation de liberté imposée à Lucas François Bernard Hernandez doit être suspendue", a indiqué dans sa décision le Tribunal supérieur de justice de Madrid ce mercredi, à la veille de la date limite fixée par la justice pour l'entrée volontaire en prison du joueur.

Comme précisé par Marca, la peine est suspendue pendant quatre ans: si Lucas Hernandez commet un délit durant cette période, il devra exécuter sa peine. Le défenseur doit aussi payer une amende de 96.000 euros.

A.Bo avec AFP