RMC Sport

Le Werder Brême a-t-il espionné Hoffenheim avec un drone?

Le groupe français Parrot ou le fabricant chinois DJI ont développé des drones spécifiquement destinés au monde agricole.

Le groupe français Parrot ou le fabricant chinois DJI ont développé des drones spécifiquement destinés au monde agricole. - afp

Scène insolite en Bundesliga. Selon les informations de Bild, le Werder Brême aurait envoyé un drone pour espionner un entraînement à huis clos de son adversaire, Hoffenheim. La police allemande s’est saisie de l’enquête..

On n’arrête plus la technologie. Et Hoffenheim en a fait les frais. Mardi, alors que le club allemand (7e de Bundesliga) s’entraînait à huis-clos avant son match contre le Werder Brême (9e), un drone a survolé sans autorisation la pelouse de son terrain d’entraînement. Il aurait pris des photos de la session fermée au public.

Le pilote présumé du drone a été retrouvé, selon une déclaration du club. "L'affaire a été confiée à la police, qui a ouvert une enquête”, a confirmé le porte-parole du TSG, Holger Kliem.

L’ombre du Werder Brême

Selon les médias allemands, celui qui a téléguidé ce drone pourrait être un employé du Werder Brême. Franck Baumann, directeur du club brêmois, a confirmé la présence d’un de ses employés sur le terrain d’entraînement des concurrents du soir, un “éclaireur”. La justification? “Il est normal d'essayer d'en savoir le plus possible sur votre adversaire”, selon lui. Cependant, Baumann affirme que ni lui ni l’entraîneur Florian Kohfeldt ne sont au courant du dispositif du drone.

De son côté, l’entraîneur d’Hoffenheim, Julian Nagelsmann, a regretté l’incident: “Avec un tel drone, on peut très bien voir”. Finalement, le match entre les deux équipes s’est soldé, mercredi soir, par un match nul (1-1).