RMC Sport

Comment les clubs s’organisent pour ne pas subir la canicule

Hiroki Sakai

Hiroki Sakai - AFP

Le thermomètre ne cesse d’augmenter en cette semaine de canicule. Une soudaine poussée de fièvre qui a des répercussions sur le quotidien des clubs professionnels. Ceux-ci s’adaptent en adoptant des conseils de bon sens.

32, 34 et même 36°, la canicule s’est installée sur la France cette semaine. « L’été commence le 24 août », souligne goguenard l’entraîneur du Racing, Laurent Labit, anciennement habitué aux chaleurs castraises ou montalbanaises, ses précédents clubs. Mais cette vague de chaleur n’a pas surpris les équipes professionnelles qui se sont vites adaptées. « On a essayé d’anticiper concernant les entraînements, les joueurs sont quand même habitués en ces débuts de saisons, rappelle Labit. Ce sont des choses que l’on doit gérer. »

Info RMC Sport - Lille : Boufal proche de Southampton

Des entraînements adaptés

Côté footballeurs, la situation météorologique n’inquiète pas plus. « On a toujours fait ça l’été. On s’entraîne tôt le matin ou tard en fin d’après-midi, vers 18h, quand la température baisse, les joueurs souffrent moins, indique l’entraîneur de l’OM, Franck Passi. Dans les séances, on travaille sur l’intensité et pas sur le volume. Il y a de l’adaptation et puis il y a toute la récupération organisée par le staff médical. » Des réflexes de bon sens soulignés par une dernière méthode pour lutter contre la chaleur livrée par le troisième-ligne du Racing, Antonie Claasen : « Il faut s’hydrater, beaucoup boire avant les matchs ». Pas bête.

A lire aussi >> OM : Franck Passi n'a toujours pas reçu de coup de fil de Marcelo Bielsa

A lire aussi >> Toutes les infos mercato