RMC Sport

Coronavirus: le match illégal à Strasbourg "pas scandaleux" selon Domenech

Ancien sélectionneur de l’équipe de France, Raymond Domenech a jugé ce lundi soir sur BFMTV que le match qui a rassemblé environ 400 personnes la veille à Strasbourg n’était "pas effrayant". La mairie et le corps médical sont pourtant en colère face au non-respect des règles de distanciation sociale pour lutter contre le coronavirus.

La mairie de Strasbourg, des spécialistes médicaux et même le parquet, qui a ouvert une enquête, n’ont pas supporté d’en voir des images. Dimanche, dans l’agglomération de Strasbourg, environ 400 personnes, surtout jeunes, se sont rassemblées pour un match de foot "sauvage". Les règles de distanciation sociale, imposées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, n’ont clairement pas été respectées. Des conséquences douloureuses sont donc craintes. Mais pour Raymond Domenech, il ne faut pas blâmer les participants.

"Les gens ont envie de sortir, a expliqué l’ancien sélectionneur de l’équipe de France (2004-2010) ce lundi soir sur BFMTV. Ce n’est pas le football. Le foot, c’est un prétexte, pour se retrouver. Ils sont à l’extérieur, ils ne sont pas confinés. 400 personnes autour d’un terrain… Il y a des familles, des gens qui se connaissent, se côtoient. Je ne trouve pas ça effrayant, scandaleux. A un moment, tout le monde a envie de retrouver quelque chose. On les a comptés d’ailleurs, les 400 personnes ? Ça fait peu pour un match de foot."

"Encore une fois, le problème, c’est que c’est un match de foot"

"Oui, c’est interdit... Mais je ne pense pas que ça soit grave, dans la mesure où c’est à l’extérieur, a ajouté l’actuel président de l’Unecatef, le syndicat des entraîneurs de foot. Si on ne peut pas se croiser, se rencontrer, parce qu’on s’imagine sur le virus circule dans l’air, ça veut dire qu’on est tous en danger partout en permanence. Personne ne peut rien faire, on ne peut plus se promener dans la rue. Quand je vois le canal Saint-Martin (à Paris, nldr) avec tous les gens qui se promènent le soir, il y a plus de 400 personnes. On les a sorties la dernière fois mais elles reviennent. Encore une fois, le problème, c’est que c’est un match de foot. Et c’est le foot qui va être responsable de ce problème-là (sourire). Ça me dérange toujours." Le Covid-19 a fait 28.457 morts en France depuis le début de l'épidémie.

LP