RMC Sport

CAN 2019: pourquoi Choupo-Moting est indispensable au Cameroun

Tenant du titre, le Cameroun débute sa CAN 2019 ce mardi face à la Guinée-Bissau (19h). Avec un capitaine assez inattendu: Eric-Maxim Choupo-Moting. L’attaquant remplaçant du PSG s’est vu confier le brassard par le sélectionneur Clarence Seedorf.

Les Lions Indomptables se sont longtemps préparés pour disputer la CAN 2019 devant leur public. Mais la CAF a finalement décidé de retirer l’organisation du tournoi au Cameroun en fin d’année dernière, en raison d’importants retards dans les travaux et de l’insécurité dans certaines régions. C’est donc en Egypte que les tenants du titre vont tenter de défendre leur couronne dans les prochaines semaines, après avoir fait grève pour leurs primes de participation. Avec un groupe assez relevé: Ghana, Bénin, Guinée-Bissau. Et un guide un peu inattendu: Eric-Maxim Choupo-Moting. L’attaquant remplaçant du PSG, auteur d’une saison décevante en Ligue 1 (3 buts), a hérité du brassard ces derniers mois.

Une personnalité appréciée

A première vue, cette promotion a de quoi surprendre vu le statut de Choupo-Moting à Paris et son passé en sélection. Deux ans après avoir décliné une convocation pour la CAN précédente au Gabon (remportée par le Cameroun), l’attaquant de 30 ans, né à Hambourg d’un père camerounais et d’une mère allemande, est récompensé pour son état d’esprit. Sa bonne humeur et sa faculté à rassembler ont conquis son sélectionneur Clarence Seedorf. "Il comprend ce que nous, le staff, voulons en termes de mélange entre notre mentalité et la mentalité locale. Dans l’équipe, il est celui qui est aimé de tous. Il a aussi une belle prestance", a expliqué l’ancien international néerlandais au moment de justifier son choix.

Une expérience du haut niveau

Parmi les huit joueurs offensifs appelés pour cette CAN 2019, "Choupo" est sans doute le Camerounais qui a le plus beau CV. Après avoir débuté sa carrière à Hambourg, il s’est fait connaître en Bundesliga sous les maillots de Mayence et Schalke 04. Avant de filer en Premier League avec Stoke City. Et d’atterrir au PSG l’été dernier, à la surprise générale. Venu pour jouer les jokers dans la capitale française, il a finalement disputé 30 matchs (toutes compétitions confondues) pour compenser les blessures de Neymar et Edinson Cavani. Sans vraiment convaincre. Même si son faible rendement (3 buts, 2 passes décisives) et son raté légendaire contre Strasbourg ne l’ont pas empêché d’acquérir une certaine expérience chez les champions de France.

Un effectif sans stars

Le Cameroun s’est construit un palmarès légendaire en Afrique. Quintuple vainqueur de la CAN, c’est la première nation du continent à avoir atteint les quarts de finale d’une Coupe du monde (en 1990). Habituée à voir de grands noms du foot international, comme Roger Milla, Rigobert Song, Patrick Mboma ou Samuel Eto’o, la sélection doit cette année se contenter d’un effectif assez modeste. A l’exception de Choupo-Moting, aucun joueur sélectionné n’évolue dans un top club européen.

Un déficit de talent dont profite évidemment l’avant-centre d’1,91m, modeste mais ambitieux à l’heure d’entamer la compétition face à la Guinée-Bissau (ce mardi à 19h). "On veut aller le plus loin possible, a récemment confié le nouveau capitaine à TV5 Monde. Je ne veux pas dire qu’on est favoris. Beaucoup d’équipes font partie des favoris. Il y a le Sénégal, l’Egypte, l’Algérie ou le Maroc. Mais nous aussi, on est très forts. Donc tout est possible."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur