RMC Sport

Coupe de France: après la polémique, l'OM va laisser sa part de recette à Granville

Avant le coup d'envoi du 16e de finale de Coupe de France entre l'OM et Granville ce vendredi (21h05), le club phocéen a décidé de laisser sa part de la recette à l'équipe normande qui accueille le match. Une décision qui intervient après la polémique de la recette contre Trélissac en 32e de finale.

L'OM ne revivra pas la polémique de son 32e de finale de Coupe de France contre Trélissac. Le club phocéen, qui se déplace ce vendredi à Granville pour les 16es de finale de la compétition, va laisser sa part de la recette du match (amputée des frais de déplacement, soit environ 37,5% au final) à l'équipe normande. 

L'OM voulait d'ailleurs profiter de ce match de Coupe de France pour établir un partenariat avec le club granvillais, le premier hors de la région, afin d’intégrer Granville dans le partenariat OM-Next Gen. Mais les Normands sont déjà liés au Stade Malherbe de Caen avec une convention exclusive. 

La polémique Trélissac

"On a trouvé un accord. Ils vont garder leur part en ce qui concerne les frais engagés pour eux et nous laissent la grosse partie, explique le président de Granville Dominique Gortari à RMC Sport. Il y a eu un discours clair, on a échangé tranquillement. Tant que le réglement ne changera pas, ce sera au bon vouloir du président. Cela pourrait donner un vrai coup de main sur le football amateur."

Après sa qualification pour les 16es de finale, le club marseillais s'était retrouvé au coeur d'une polémique, née des propos du président de Trélissac. Après plusieurs jours de piques et réponses entre les deux parties, dont les explications du dirigeant de Trélissac regrettant de ne pas avoir bénéficié des 141.000 euros que lui aurait rapporté le geste de l'OM, le deuxième de Ligue 1 avait ouvert la porte à un "geste" en faveur de Granville. Avant donc cet accord final.

A.Bo avec J.Re