RMC Sport

Coupe de France: Trélissac dévoile la somme que l’OM aurait pu lui laisser

Critiqué pour avoir gardé sa moitié de recette après sa victoire en 32es de finale de la Coupe de France contre Trélissac, l'OM s'est justifié dans un communiqué. Une explication difficilement recevable pour le président du club de National 2, qui a exprimé sa déception dimanche soir dans l'After Foot sur RMC.

C’est la polémique du week-end en Coupe de France. Après la défaite de son équipe ce dimanche en 32es de finale (1-1, 4-2 tab), le président de Trélissac, Fabrice Faure, a regretté que l'OM n'ait pas laissé sa part de la recette, comme le veut habituellement la tradition lorsqu'un club professionnel défie une formation plus modeste. Marseille lui a répondu dans un communiqué, assumant complètement sa décision. Pour l'OM, le club de National 2 (4e division) a déjà fait une belle affaire en engrangeant la moitié de la recette de la rencontre disputée dans le stade Beaublanc de Limoges. Une explication difficilement recevable pour Fabrice Faure.

"Le club de l’OM et son président Eyraud étaient maîtres de laisser ou non la recette au club amateur. C’est leur droit. Je dis simplement que ce n’est pas élégant. Ça fait trois fois que je reçois l’OM. Le président Dassier avait laissé la part, en déduisant les frais de logistique. Le président Labrune avait également déduit la part de logistique et nous avait laissé la part. La part de l’OM, c’est 141.000 euros. Ils avaient 60.000 euros de frais de déplacement", a-t-il avancé dans l’After Foot. Autrement dit, il aurait aimé que l'OM reverse à son club environ 81.000 euros (141.000 - 60.000). Dans son communiqué, l’OM assure de son côté que son déplacement lui a coûté 65.000 euros.

Rien n'impose à un club de laisser sa part

"La recette totale s'est élevée à près de 400.000 euros avant déduction des frais d'organisation. Grâce au fait de recevoir l'OM, le stade était complet et a d'ailleurs essentiellement accueilli des supporters marseillais, très majoritaires. Il nous semblait juste que dans ces conditions particulières, les deux clubs se partagent la recette d'autant plus que ce déplacement a coûté à l'OM 65.000 euros", s’est justifié le deuxième de Ligue 1. Dans les textes, rien n’impose à un club de laisser sa part de la recette à son adversaire. Le règlement de la Coupe de France prévoit que la TVA et les frais d’organisation de la rencontre (25% de la recette) soient déduits, avant répartition de la recette nette à parts égales.

Au micro de RMC, Fabrice Faure a par ailleurs mis en avant la prime touchée par l’OM grâce à sa qualification pour les 16es de finale de la compétition. "Il y a une prime de participation aux 32es de finale, a-t-il appuyé. C’est 50.000 euros en 32es. Quand on se qualifie pour les 16es, c’est 100.000 euros. L’OM a donc déjà gagné 100.000 euros ce soir (ndlr: pour les clubs de L1 qui entrent en lice à partir des 32es seulement, ce serait 80.000 euros cumulés en cas d'élimination en 16es). " Et de conclure: "Je demandais juste un geste, c'est tout."

>> Les podcasts de l'After Foot

RR