RMC Sport

Coupe de France: l'OL écrase l'AC Ajaccio avec un immense Slimani

Auteur de son premier but, Islam Slimani a réalisé un match très complet pour sa première titularisation ce mardi en Coupe de France, contre Ajaccio (5-1). L’Algérien n’est pas la seule satisfaction de la soirée côté lyonnais.

L’Olympique Lyonnais a corrigé (5-1) l’AC Ajaccio (Ligue 2) pour son entrée en lice en Coupe de France, enchaînant un cinquième succès, toutes compétitions confondues. Rudi Garcia n’en attendait pas moins de la part de ses joueurs, mais peut-être pas autant non plus, alors que l’équipe était très largement remaniée pour répondre au défi que représente le calendrier, à la nécessité également de voir certains joueurs moins impliqués dans la rotation. Présent au milieu des jeunes (Cherki, Caqueret…) et des moins jeunes (Slimani…), le Néerlandais Memphis Depay a donné le ton dès le coup d’envoi avec un engagement très conquérant qui a débouché sur une première occasion de but (1e).

Slimani tout feu tout flamme

Des buts, il en a plu sur la pelouse du Groupama Stadium. Et des beaux ! Les Lyonnais ont respecté des Ajacciens complètement dépassés physiquement et tactiquement par le rythme et l’intensité proposés par des joueurs très concernés. Pour sa première titularisation depuis qu’il a rejoint Lyon cet hiver, l’international algérien Islam Slimani a montré en l’espace de 45 minutes tout ce qu’il pouvait apporter au collectif lyonnais en se montrant très disponible dans l’organisation et l’orientation du jeu, les circuits de passe, quand il n’était pas à la conclusion des actions. L’ancien Monégasque a inscrit son premier but sous le maillot de l’OL (23e). Une partition qu’il a agrémentée avec deux passes décisives.

Les jeunes à leur avantage

La première pour Depay et l’ouverture du score (10e), la seconde d’une subtile remise à destination de Rayan Cherki, qui lui demandait le ballon après une percée côté gauche (38e). La pépite lyonnaise a beaucoup tenté et joué, avec beaucoup de liberté, parfois en portant un peu trop le ballon. Rudi Garcia ne l’a pas lâché, lui demandant des contre-efforts à la perte du ballon. Cherki s’est beaucoup dépensé sur le terrain, à l’instar des jeunes lyonnais, dont Maxence Caqueret, qui a récupéré beaucoup de ballons au milieu, notamment celui qui amène au but de Cherki. Barré par la densité de la concurrence qui existe dans ce secteur de jeu cette saison, Caqueret a, comme souvent, répondu présent, en profitant de l'émulation qui agit comme un stimulant dans les rangs lyonnais.

Valenciennes sort Reims, Lorient évite le piège

Autre satisfaction de la soirée côté lyonnais, et c’est une constante cette saison, le danger peut venir de partout. L’OL a inscrit cinq réalisations grâce à autant de buteurs puisque Maxwel Cornet (24e) et Houssem Aouar (78e), sur penalty en fin de match, ont participé à la fête. La richesse de l’effectif dont dispose Rudi Garcia pourrait permettre à cet OL de voir très haut en cette fin de saison, alors que se profile un match à trois pour le titre en Ligue 1.

Lorient, qui a éliminé (2-1) le Paris FC (L2), et Valenciennes (L2), qui est allé gagner à Reims 4-3, ont ouvert en fanfare, ce mardi, le bal des 32es de finale de la Coupe de France dans la moitié de tableau réservée aux clubs professionnels. Les grosses affiches seront pour mercredi, avec le PSG, tenant du titre, attendu à Caen (L2), et une visite très alléchante de l'OM à Auxerre (L2).

https://twitter.com/qmigliarini Quentin Migliarini Rédacteur