RMC Sport

Coupe de France: l'OL élimine Nice sur le fil et retrouve l'OM en quarts

Un penalty d'Houssem Aouar a offert la victoire à l'OL sur la pelouse de l'OGC Nice (1-2), ce jeudi soir en huitièmes de finale de la Coupe de France. Ce résultat permet donc au club rhodanien d'affronter l'OM en quart de finale, début février.

Il y aura bien un "Olympico" en quarts de la Coupe de France. L'OL a remporté de justesse son huitième de finale contre l'OGC Nice (1-2), jeudi soir à l'Allianz Riviera. Le tirage au sort des affiches du tour suivant ayant été effectué avant le coup d'envoi, le club rhodanien sait déjà qu'il recevra l'Olympique de Marseille, tombeur la veille du RC Strasbourg (3-1), pour une place dans le dernier carré de la compétition.

Avec un 3-4-3 inédit déployé par Rudi Garcia, l'OL avait rapidement pris les commandes du match. Sur un centre réussi de Maxwel Cornet, positionné comme piston gauche, Moussa Dembélé a réussi un enchaînement contrôle-frappe du pied droit pour ouvrir le score au terme du premier quart d'heure. Juste avant, les Niçois ont failli trouver la faille en premier. C'était sans compter sur un sauvetage de Joachim Andersen sur une tentative du jeune international algérien Hicham Boudaoui (14e).

Dante a tout gâché

Dans cette première période assez équilibrée, également marquée par la sortie sur blessure de Wylan Cyprien, l'OGC Nice s'est procuré d'autres belles opportunités (19e, 26e). Les Lyonnais n'ont toutefois pas été submergés. Ils ont toutefois considérablement souffert dans le dernier tiers du match, qui s'est emballé dans les ultimes minutes.

D'abord à la 88e minute, avec une talonnade à bout portant de Kasper Dolberg. Ciprian Tatarusanu, auteur d'une bonne prestation, était toutefois vigilant. Mais sur l'action niçoise suivante, Adam Ounas a égalisé sur une superbe action individuelle, consécutive à un contrôle exceptionnel qui a tourneboulé Joachim Andersen (89e). Ces efforts niçois ont cependant été ruinés dans la foulée par Dante, auteur d'un tacle appuyé absolument inutile sur Karl Toko-Ekambi dans la surface. L'arbitre a logiquement accordé un penalty, que Houssem Aouar s'est fait un plaisir de transformer (90e+4). Même si c'était plus compliqué, tout va bien pour l'OL qui signe sa septième victoire consécutive toutes compétitions confondues depuis le début de l'année 2020.

JA