RMC Sport

Coupe de France: Le penalty raté de Nkunku, qui envoie Rennes au paradis

C'est lors de la séance de tirs au but que s'est dénouée samedi la finale de la Coupe de France entre le Stade Rennais et le PSG (2-2, 6 tab à 5). En envoyant le ballon au dessus des buts de Tomas Koubek, Christopher Nkunku a offert le titre aux Bretons. Et confirmé sa saison très délicate.

C’est un raté qui plombe un peu plus la saison du PSG et qui envoie le Stade Rennais au paradis. En manquant totalement son tir au but, Christopher Nkunku a offert la victoire au Stade Rennais contre le PSG en finale de la Coupe de France (2-2, 6 tirs au but à 5). Sixième tireur parisien à se présenter face à Tomas Koubek, le jeune milieu de terrain parisien a envoyé le ballon largement au dessus des buts du portier rennais.

Avant lui, tous les tireurs parisiens et rennais avaient réussi leurs tentatives. Remplaçant au coup d’envoi, Nkunku était entré en jeu quelques instants plus tôt, au bout du temps additionnel de la prolongation, à la place de Moussa Diaby, qui avait lui-même remplacé Colin Dagba à la 106e. Comme le symbole d'une saison délicate, entre manque de temps de jeu et prestations bien ternes. 

Fin d'une disette de 48 ans pour Rennes

Quarante-huit ans après, le Stade Rennais enrichit donc son palmarès avec la troisième Coupe de France de son histoire, après ses victoires en 1965 et 1971. Rapidement menés 2-0 après des buts de Dani Alves (13e) et Neymar (21e), les hommes de Julien Stéphan ont été relancés à la 40e par un but contre son camp de Presnel Kimpembe.

Face à une formation parisienne de plus en plus friable en défense, Mexer a ensuite permis aux siens d’égaliser à la 66e. Avant, donc, la prolongation, puis la séance de tirs au but rêvée pour le Stade Rennais.

RR