RMC Sport

Coupe de France: les pros d'un côté, les amateurs de l'autre? Un nouveau format étudié pour finir la compétition

Un nouveau format est actuellement à l'étude pour permettre à la Coupe de France d'aller à son terme malgré les contraintes liées à la crise sanitaire.

Roxana Maracineanu, un ministre déléguée en charge des Sports, l'a promis: la Coupe de France va bien aller à son terme. "Elle aura lieu bien sûr mais elle aura lieu sans doute dans un format différent, avec un calendrier décalé, forcément, a-t-elle affirmé mercredi sur France Info. On est en discussion avec la Fédération française de football pour voir comment on peut l'aménager."

Le message tonne avec le pessimisme affiché par Jean Castex, le Premier ministre il y a quelques semaines sur BFMTV. Le calendrier de la compétition a en effet pris un gros retard en raison du confinement qui a interrompu la fin du 5e tour et le début du 6e. La Fédération française de football (FFF) travaillait pour une programmation début janvier mais le gouvernement a de nouveau retardé la reprises des activités collectives en raison d'une baisse jugée trop peu significative des contaminations au coronavirus. 

15 clubs pros et 17 amateurs en 16es?

Selon L'Equipe, la FFF et la LFP travaillent en concertation sur un plan. Celui-ci prévoit que les clubs amateurs et professionnels jouent chacun de leur côtés avant des retrouvailles en 16es de finale. Plus précisément, les 20 clubs de Ligue 2 s'affronteraient d'abord entre eux. Les 10 qualifiés rejoindraient ensuite les 20 clubs de Ligue 1. Les 15 clubs qualifiés issues de confrontations rejoindraient alors les 16es de finale où 17 clubs amateurs, issus d'un autre écrémage, seront alors reversés pour atteindre 32 équipes. 

L'hypothèse de maintenir le format actuel sera également étudiée, ce jeudi lors du comité exécutif de la Fédération française de football. La semaine dernière, Noël le Graët, président de la FFF, a avait assuré que la "Vieille Dame" irait à son terme lors de l'assemblée générale des clubs amateurs. 

"On travaillera main dans la main avec la FFF, avait promis Maracineanu début décembre. S’il faut adapter le format de la compétition, on le fera. Tout dépend de l’échéance avec laquelle on pourra reprendre. La Coupe de France n’est pas morte en elle-même, mais évidemment pour cette fin d’année 2020, elle est à l’arrêt, comme beaucoup de sports en France."

NC