RMC Sport

Coupe de France : même pour la finale, l’OM compte ses sous

Coupe de France : même pour la finale, l’OM compte ses sous

Coupe de France : même pour la finale, l’OM compte ses sous - AFP

La direction de l’OM a fait savoir à ses supporters qu’elle ne verserait aucune aide financière pour les tifos qui seront déployés avant la finale de la Coupe de France face au PSG, le 21 mai. La mise au vert des joueurs, prévue pour trois jours, a même été raccourcie pour faire des économies.

Neuf jours avant la finale de la Coupe de France face au PSG, une réunion sécurité s’est tenue ce jeudi en fin d’après-midi au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus. L’objectif était de réunir les leaders des groupes de supporters, en présence d’Hervé Chalchitis (responsable de la sécurité) pour préparer le déplacement au Stade France (bus ou TGV) et rappeler certaines consignes de sécurité et de base. Par exemple l’interdiction des pétards et fumigènes, que seul le nom des groupes de supporters est autorisé sur les bâches et banderoles, que tout autre message sera refusé, etc. Mais cette réunion a aussi été l’occasion de constater que l’OM ne roule pas sur l’or, voire se serre plus que jamais la ceinture.

Selon nos informations, les groupes de supporters ne recevront aucune aide de l’OM pour l’animation en tribunes au Stade de France. Les associations auraient aimé pouvoir compter sur un petit coup de pouce du club pour financer une partie des tifos. Mais elles se sont heurtées à un refus de la direction de l’OM, au regret des supporters marseillais qui n’ont pas manqué de préciser à Luc Laboz (le directeur général adjoint, venu annoncer la nouvelle aux supporters en début de réunion) que le PSG financera dans le même temps une société spécialisée pour préparer le tifo de la finale. 

« On dirait un club de clochards ! »

« On n’aura pas un euro de l’OM, confirme un leader de groupe. On dirait un club de clochards ! On n’a reçu aucune aide pour le déplacement, on pensait au moins recevoir un coup de pouce pour les tifos. On va essayer de faire comme on peut, tant pis. Ça n’empêchera pas 250 supporters de partir dès le vendredi soir pour préparer les tifos le samedi matin au Stade de France »

Les raisons de ce refus, qui auraient pu être liées aux tensions qui existent en ce moment entre la direction de l’OM et les supporters, semblent être principalement financières. L’épisode de jeudi soir démontre que la direction actuelle du club ne maîtrise plus une seule ligne du budget de l’OM, ou presque. Selon un témoin de la réunion, Luc Laboz a d’ailleurs reconnu que toutes les décisions financières se prenaient désormais « à Zurich », et que les supporters n’étaient pas les seuls à en faire les frais ! 

Une mise au vert raccourcie… pour réduire les frais d’hôtel

Dans l’optique de cette finale, Franck Passi et son staff avaient en effet imaginé une mise au vert de trois nuits, en région parisienne. Le staff a reçu l’ordre de ne partir finalement que deux jours (départ le vendredi), afin d’économiser environ 15.000 euros, soit le prix pour une journée à l’hôtel pour tout le staff et les joueurs, chambres et repas compris.

Une finale contre le PSG, l’occasion inespérée de sauver la saison avec un trophée, le dernier rendez-vous (probablement) de Margarita Luis-Dreyfus à la tête de l’OM : les prétextes étaient bons pour se lâcher et faire un peu la fête. Mais non. Les Olympiens ont d’ailleurs prévu de rentrer à Marseille juste après le match… même en cas de victoire. Pour éviter une nuit d’hôtel supplémentaire. Ou sûrement parce que le champagne est un peu moins cher dans les boîtes de nuit marseillaises.

F.Ge