RMC Sport

Le PSG se sort du bourbier

-

- - AFP

Sur un terrain catastrophique, le PSG s’est imposé à Montpellier (0-3), ce lundi en 32e de finale de la Coupe de France, grâce à des buts de Clément Chantôme, Zlatan Ibrahimovic et Lucas. Les Parisiens recevront Bordeaux au prochain tour, le 20 ou 21 janvier prochain.

Les raisons du PSG de demander la délocalisation du 32e de finale de la Coupe de France face à Montpellier étaient bien fondées. A défaut d’avoir obtenu gain de cause, les Parisiens se sont qualifiés pour les 16e de finale en s’imposant 3-0 sur la pelouse injouable de l’Altrad Stadium. Dans ces circonstances, et alors que l’ambiance au club est tendue, ce succès est un sacré ouf de soulagement pour Laurent Blanc et ses hommes.

Comme attendu, les stigmates du match de Top 14 entre Montpellier et Toulon il y a deux jours étaient bien visibles. Sur un tel champ de patates, difficile de demander du jeu aux deux équipes. De ce point de vue, le scénario du match s’est conformé aux attentes avec une première période insipide marquée par un énorme déchet technique et une certaine nervosité dans l’entrejeu parisien. Yohan Cabaye, titulaire devant la défense à la place de Thiago Motta, en a été l’illustration avec des fautes à répétition et un carton jaune pour une faute grossière (42e). Clément Chantôme aussi avec un jaune au retour des vestiaires (50e).

Zlatan passeur et buteur

Mais le milieu parisien a profité de sa deuxième titularisation de la saison en coupes (après celle en Coupe de la Ligue) pour libérer son équipe. A l’origine de l’action, le joueur formé au club a concrétisé un double relais avec Zlatan Ibrahimovic (0-1, 63e) pour sortir le PSG de ce marasme. Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi, écartés par Laurent Blanc pour être rentrés en retard de leurs vacances, ont dû se frotter les mains de cette « sanction » qui leur a évité une soirée franchement ennuyeuse.

Leurs absences auraient pu être plus problématiques pour l’entraîneur parisien, qui se serait bien passé de titulariser Zlatan Ibrahimovic et son talon fragile sur un tel terrain. L’attaquant suédois a finalement profité de sa titularisation pour faire le break en reprenant victorieusement de la tête un centre de Javier Pastore (0-2, 79e). Lucas a corsé l’addition dans le temps additionnel (90e+1). Sorti par Montpellier en 16e de cette compétition la saison passée, le PSG évite le piège et recevra Bordeaux le 20 ou 21 janvier prochain au Parc des Princes. Avec une assurance : la pelouse sera en meilleur état.

Nicolas Couet