RMC Sport

PSG : 44 000 et 64 000 euros d'amende pour Lavezzi et Cavani ?

PSG : 44 000 et 64 000 euros d'amende pour Lavezzi et Cavani ?

PSG : 44 000 et 64 000 euros d'amende pour Lavezzi et Cavani ? - AFP

Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG, a confirmé ce dimanche qu’Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani étaient sanctionnés financièrement et sportivement après leur retard à la reprise. Des retenues sur salaire risquent d’être appliquées.

La feuille de paye d’Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani risquent d’être plus légère ce mois-ci… Laurent Blanc a confirmé ce dimanche en conférence de presse que l’Argentin et l’Uruguayen ont été sanctionnés après leur retard à la reprise. « Le club a pris des sanctions, a-t-il expliqué. Financières, mais je ne rentre pas dans ce sujet. Et sportives. Là, ça me concerne. C’est moi qui les ai prises avec l’appui, le soutien du club. C’est tout d’abord un entraînement à l’écart du groupe jusqu’à samedi prochain et une non-convocation pour les deux prochains matchs. » Pour les sanctions financières, il faut sortir la calculette.

Attendus le 28 décembre pour un stage de reprise de trois jours à Marrakech, Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi n'ont jamais mis le pied au Maroc. Convoqués ensuite avec le reste de l'équipe parisienne le 2 janvier à 11h au Camp des Loges - staff et joueurs ayant obtenu le 31 décembre et le Premier de l'An comme vacances -, El Matador et Pocho sont arrivés avec quatre heures de retard, leur avion ne s'étant posé qu'en fin de matinée à Paris. Au total, Cavani et Lavezzi comptent donc quatre jours d'absence.

La Charte du football professionnel prévoit une retenue sur salaire

Or, d'après la Charte du football professionnel, toute absence ou retard injustifié entraîne une retenue sur salaire correspondant à 1/30e du temps de travail mensuel. Cavani touchant 478 000 euros net par mois, l'Uruguayen devrait voir son salaire de janvier amputé de 64 000 euros. De son côté, Lavezzi, qui émarge à 329 000 euros net mensuels, risque une « soustraction » de 44 000 euros sur son premier salaire de l'année 2015. Ces chiffres correspondent au texte de la Charte du foot pro. Rien n'empêche le PSG, en accord avec les intéressés, d'alourdir l'addition.

dossier :

Edinson Cavani

JS, LB, MBo