RMC Sport

Monaco: tout ce qu’il faut savoir sur ces jeunes qui vont défier le PSG

Irvin Cardona

Irvin Cardona - AFP

L’AS Monaco va se déplacer avec une équipe complètement remaniée au Parc des Princes, ce mercredi (21h05), pour y défier le PSG en demi-finale de la Coupe de France. Leonardo Jardim a décidé d’aligner un onze expérimental avec de nombreux jeunes issus de l’équipe réserve. RMC Sport fait les présentations.

Irvin Cardona

Attaquant de 19 ans

C’est l’un des jeunes qui montent à Monaco. Auteur d’un excellent début de saison avec la CFA (13 buts en 16 matchs), Irvin Cardona a trouvé sa place dans le groupe pro, profitant de la blessure de Guido Carrillo. Vainqueur de la Gambardella aux côtés de Kylian Mbappé, l’international français U20 est un avant-centre puissant et travailleur. Avec une grande force mentale et un certain sens du but. "Dans une moindre mesure, on peut le comparer à Cavani parce qu’il est très généreux dans ses appels offensifs et son travail défensif", témoigne Bruno Irles, son ancien coach en moins de 17 ans. Avec trois apparitions en championnat et une entrée en jeu en finale de la Coupe de la Ligue face au PSG (1-4), il prend ses marques chez les leaders de Ligue 1.

>> Under Armour s'attaque à Monaco

Tristan Muyumba

Milieu de terrain de 20 ans

Lui aussi fait partir de la promo de 1997 victorieuse en Gambardella. Milieu défensif relayeur, il possède un gros volume de jeu et une belle qualité de relance. Malgré un physique assez frêle, Tristan Muyumba sait s’imposer dans les duels en se montrant agressif. Il récupère d’ailleurs pas mal de ballons. Mais il s’appuie surtout sur ses qualités balle au pied. "Je le comparerais un peu à Cabaye dans l’utilisation du ballon. Il est très facile techniquement", glisse Bruno Irles, qui a également été le directeur du centre de formation de l'ASM.

Adrien Bongiovanni

Milieu de terrain de 17 ans

L’AS Monaco a mis les moyens pour le faire venir du Standard de Liège l’été dernier. A 17 ans, Adrien Bongiovanni est considéré comme un joueur prometteur sur le Rocher. Ses belles performances en Youth League ne sont pas passées inaperçues cette saison. Mais ses prestations en réserve ont été plus inconstantes. Meneur de jeu capable d’évoluer sur un côté, le jeune belge possède une belle frappe de balle. "Il a un gros point fort sur les coups de pieds arrêtés, décrit Bruno Irles. Il a un très bon pied droit. On le compare à Ferreira-Carrasco, mais pour moi, ce ne sont pas du tout les mêmes profils. A par le fait qu’ils soient belges et arrivés au même âge au centre de formation de Monaco. Bongiovanni va plus jouer avec les autres, en passes. Alors que Ferreira-Carrasco était dans la vitesse et la percussion balle au pied."

>> Monaco serait en passe de recruter une pépite du Barça

Kevin N’Doram

Milieu de terrain de 21 ans

Voilà près de deux ans qu’il côtoie le groupe professionnel. Mais Kevin N’Doram n’a pas encore réussi à s’imposer comme une solution crédible aux yeux de Jardim. Monaco a refusé de le prêter cet hiver, mais le fils de Japhet N’Doram, ancien joueur du club dans les années 1990, n’a quasiment pas été utilisé. "Il a gardé de son papa cette habileté technique, assure Bruno Irles. Il a débuté en meneur de jeu avant de reculer. C’est milieu de terrain qui va plus rester devant sa défense. C’est un joueur athlétique et à l’aise pour relancer le jeu, même s’il manque un peu de vitesse."

Abdou Diallo

Défenseur de 20 ans

Il a goûté au monde pro la saison passée lors d’un prêt réussi à Zulte Waregem, en Belgique. Mais malgré sa mentalité exemplaire, il n'est pas encore parvenu à bousculer la hiérarchie à Monaco. Abdou Diallo, défenseur central capable d’évoluer dans le couloir gauche, manque d’impact pour s’imposer au très haut niveau. Chez les jeunes, il formait une charnière infranchissable avec Almamy Touré. Mais aujourd’hui, il joue surtout les figurants. "Il est habile techniquement mais il manque de puissance défensive pour s’imposer au très haut niveau. Je pense que c’est ce que lui reproche Jardim pour l’instant", estime Bruno Irles.

Kouadio-Yves Dabila

Défenseur de 20 ans

Il a été recruté dans l’académie africaine dont s’occupe Souleymane Cissé, l’actuel entraîneur de la réserve monégasque. Le jeune ivoirien est plus un milieu de terrain de formation. Mais il a reculé en défense centrale avec le temps. Moins talentueux que certains de ses partenaires, il ne semble pas promis à une immense carrière. "Ça fait partie des joueurs qui ne sont pas fait pour le très haut niveau, tranche Bruno Irles. Paris, c’est une marche un peu trop haute pour lui. Il va sans doute atteindre le niveau pro, mais plutôt en Ligue 2 qu’en haut de tableau de Ligue 1."

Corentin Tirard

Milieu de terrain de 21 ans

Il a débarqué en 2014 en provenance d’Evian-Thonon-Gaillard. Et il n’a encore jamais joué avec les professionnels. Plutôt polyvalent, il peut évoluer un cran plus haut sur le terrain, voire même en tant que latéral. Mais lui aussi semble un peu limité pour percer dans un grand club. "Pareil que pour Dabila, je l’imagine plus faire carrière en Ligue 2", résume Bruno Irles.

Safwan Mbae

Défenseur de 20 ans

C’est le troisième membre de l’équipe vainqueur de la Gambardella. Défenseur central de formation, Safwan Mbae peut également dépanner en tant que latéral droit, ce qu’il devrait faire contre le PSG. Si sa rigueur et son implication à l’entraînement sont irréprochables, il n’a peut-être pas les qualités pour tutoyer les sommets. Pas sûr d’ailleurs que l’ASM cherche à tout prix à le retenir en cet été. "C’est le profil dont tous les entraîneurs rêvent dans une équipe tellement il est sérieux et à l’écoute. Mais il est un peu moins prometteur que Cardona ou Muyumba", conclut Bruno Irles.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur