RMC Sport

"On sait bien qu'on ne va pas gagner la Coupe de France", Les Herbiers refusent de s'enflammer

Les Herbiers

Les Herbiers - AFP

Milieu de terrain des Herbiers, tombeurs mardi de Chambly (2-0) en demi-finale de la Coupe de France, Guillaume Dequaire préférait ne pas s'emballer au coup de sifflet final. Il n'imagine pas son équipe pouvoir faire chuter Caen ou le PSG en finale.

Après Nîmes en 1996, Amiens en 2001 et Quevilly en 2012, Les Herbiers sont devenus mardi soir le quatrième club de troisième division à se qualifier pour la finale de la Coupe de France. Tombeur en demi-finale de Chambly (2-0), également pensionnaire de National, le club cher à Philippe Katerine a gagné le droit de défier Caen ou le PSG au Stade de France le 8 mai prochain.

Pas de quoi toutefois pousser les Vendéens à s’enflammer. "On sait très bien qu’on ne va pas gagner la Coupe de France. La finale, c’était ce soir (mardi) pour nous", confiait ainsi Guillaume Dequaire, milieu de terrain des Herbiers, au coup de sifflet final.

"Vivement qu'on sorte"

"Le reste, ce ne sera que pour les yeux, pour les souvenirs et pour nos familles", a ajouté l’ancien joueur de Châteauroux, conscient du défi qui les attend au prochain tour face à une formation de Ligue 1.

"La Coupe de France a été cette saison une échappatoire. Moi, dans ma tête, je me disais "vivement qu'on sorte" pour se concentrer sur le championnat. On passait, on passait, tirages favorables ou pas, et il fallait quand même jouer ces matchs-là et les gagner", a-t-il poursuivi. Galvanisés mardi par le soutien d’une Beaujoire acquise à leur cause, les Vendéens sauront ce mercredi qui du PSG ou du SM Caen ils affronteront en finale.

VIDEO - Coupe de France : Les Herbiers préfèrent-ils jouer le PSG ou Caen en finale ?

RR avec PYL